Crise financière : NCA Rouiba doit revoir sa stratégie (expert)

Crise financière : NCA Rouiba doit revoir sa stratégie (expert)

Alors qu’un communiqué de la direction de NCA Rouiba a fuité sur la convocation d’une Assemblée Générale extraordinaire, le consultant en management et chef d’entreprise Mohamed Said Kahoul s’interroge.

À l’ordre de l’AG qui se tiendra en janvier 2020, les actionnaires de la société spécialisée dans la production et distribution de jus de fruits devront délibérer d’une question aussi critique que la continuité de l’exploitation.

En début novembre, Slim Othmani, le président de son conseil d’administration, avait fait état d’échéances financières que NCA Rouiba peine à honorer. En cause, expliquait-il, des défaillances de gestion des créances, mais aussi la faible dynamique de la bourse d’Alger « qui aurait pu être une partie de la solution pour soutenir l’entreprise à un moment difficile ».

Pour Mohamed Said Kahoul, expert en management établi au Canada, les lectures autour de ces problèmes financiers pointant du doigt l’instabilité institutionnelle du pays sont incomplètes. Une conclusion « hâtive » qui ne peut être soutenue sans une analyse du secteur de son domaine d’activité. Il s’agit également, selon, de voir dans quelle mesure la société est affectée par la crise ainsi que son niveau de récession s’il y en a.

« Généralement le secteur de la consommation courante est le secteur le moins touché par la récession économique. »

Si le marché que NCA Rouiba dominait sans partage est très exposé à l’informel et à la facturation fictive, il faudrait chercher le problème, poursuit le consultant. En effet, Kahoul préconise une augmentation et une diversification de l’offre, mais aussi la mise en place d’une veille afin d’anticiper et de faire face à la concurrence. Et de citer le cas de Hamoud Boualem, qui, à l’instar d’autres firmes familiales, « a dormi sur ses lauriers avant l’arrivée des grandes marques ».

Othmani reste, pour sa part, « très confiant » quant au résultat de son plan d’action. Mais les fonds propres de sa société ayant été sérieusement mis à mal par ce « choc de trésorerie », il évoque les scénarios explorés par le conseil d’administration, dont l’augmentation du capital et/ou son ouverture à un partenaire. Parmi les moyens déployés actuellement, NCA Rouiba poursuit actuellement une politique de recours systématique aux poursuites judiciaires pour le recouvrement des créances et de changement dans les conditions générales de vente.