Me Bouchachi : « La majorité » du peuple algérien ne veut pas des élections du 12 décembre

L’avocat et militant des droits de l’Homme, Me Mostefa Bouchachi s’est exprimé lors de la marche du 42e vendredi du Hirak sur l’élection présidentielle du 12 décembre.

« Pour la 42e semaine, les algériens sortent massivement avec les mêmes slogans pour dire qu’ils ne veulent pas de ces élections (présidentielle du 12 décembre). Parce que, ces élections ne conduiront qu’au recyclage du système », a-t-il affirmé au micro de la chaîne Berbère Télévision.

Selon Me Bouchachi la marche du 42e vendredi a démontré que « la majorité du peuple algérien ne veut pas de ces élections, et qu’il ne fait pas confiance aux symboles du système pour organiser de vraies élections qui nous conduirons à la démocratie », a-t-il expliqué, ajoutant que « les algériens sont sortis dans la capitale et dans d’autres villes du pays pour réaffirmer une autre fois qu’ils ne veulent pas de ces élections sous cette forme et dans ces conditions ».

« La lutte de ce peuple et son pacifisme ne sont pas liés à une échéance quelconque. Notre projet et nos revendications c’est d’aller vers la démocratie. Le 12 et l’après le 12 importe peu. Ce qui est important c’est que les algériens à travers les vendredis réaffirment la poursuite de leur lutte pour la démocratie où la source du pouvoir sera le peuple », a-t-il conclu.

MDI School