Financement du 5e mandat de Bouteflika : Ali Haddad ce samedi devant le juge

Le procès d'Ali Haddad reporté au 21 juin

Cité dans l’affaire de financement occulte de la campagne électorale pour le 5e mandat avorté de l’ex-président de la République Abdelaziz Bouteflika, le procès de l’homme d’affaires Ali Haddad, en détention provisoire depuis avril dernier, devra avoir lieu ce samedi au tribunal de Sidi Mhamed à Alger, rapporte l’agence officielle.

Le nom de l’homme d’affaires a été cité par les accusés lors de l’audience de jeudi, troisième jour du procès des hauts responsables et hommes d’affaires impliqués dans les affaires de corruption dans le secteur du montage automobile et les financements occultes de la campagne électorale de Bouteflika.

A propos de cette dernière affaire, le juge près le tribunal de Sidi Mhamed a interrogé l’homme d’affaires Mazouz sur la somme de 39 milliards de centimes qu’il aurait remise à l’homme d’affaires Ali Haddad, l’accusé a dit « ignorer les procédures légales en vigueur en matière de financement de la campagne électorale », sans nier avoir donné cette somme.

Le juge a interrogé Mazouz sur un compte bancaire en son nom, dont le solde est de 493 milliards de centimes, le questionnant sur l’origine de ses fonds, ainsi que les nombreux biens immobiliers qu’il possède à Alger, M. Mazouz a répondu que sa fortune dépassait cette somme, une fortune amassée, selon lui, durant de longues années d’activité dans les domaines du commerce et des affaires.

MDI School