HomeLa unePrésidentielle : Gaïd Salah met en garde les éventuels perturbateurs

Présidentielle : Gaïd Salah met en garde les éventuels perturbateurs

Afin de garantir la réussite de la tenue des élections, le général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah a réitéré sa mise en garde contre ceux qui porteront atteinte ou perturberont les élections ou en tentant d’empêcher les citoyens d’exercer leur droit constitutionnel.

« J’ai donné des instructions fermes dans ce cadre à l’endroit de tous les personnels de l’ANP et des services de sécurité, afin de faire preuve des plus hauts degrés de vigilance et de prudence afin d’avorter toute tentative malveillante ou de machination qui attenterait au bon déroulement de cet important événement et d’empêcher quiconque de perturber ce processus électoral de quelque manière que ce soit », a indiqué le vice-ministre de la défense lors de son second jour de visite à la deuxième région militaire.

« Nous sommes prêts à accomplir nos nobles missions et contrecarrer toutes les tentatives désespérées de porter atteinte au bon déroulement des élections, quelle que soit leur origine, afin d’amener le pays à bon port », a-t-il ajouté.

Le chef d’état-major de l’ANP a réitéré sa mise en garde envers, « la bande et ses relais, voire toute personne tentée de porter atteinte à cette démarche constitutionnelle ou de l’entraver, pour enliser le pays dans des voies périlleuses, en perturbant les élections ou en tentant d’empêcher les citoyens d’exercer leur droit constitutionnel », tout en soulignant que « la justice et tous les organes de l’État leur feront face ».

Gais Salah a indiqué que l’ANP œuvre à « éradiquer la bande et ses relais hypocrites, qui vouent toujours une rancœur et une haine viscérales envers le pays et jouent leurs dernières cartes dans l’espoir de pouvoir faire aboutir leurs desseins abjects ».

Pour le chef d’état-major c’est en « ce moment historique précisément, que nous distinguerons celui qui est capable de se séparer de toute forme d’égoïsme et d’individualisme et mettre de côté les intérêts personnels étroits, car rien n’a d’importance lorsqu’il s’agit des intérêts de l’Algérie dans de pareilles circonstances ».

En concluant son discours, Gaid Salah a rassuré que « l’Algérie ouvre grand ses bras à ses enfants les plus fidèles ». « Celui qui se met entre ses bras ressentira toute la chaleur et celui qui opte pour une autre direction que celle que le peuple algérien a choisie, ne récoltera que déception et regret, car l’Algérie se dirigera vers sa destination avec ou sans eux », a-t-il conclu.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine