Corruption : Les procès publics, « une leçon » pour Bengrina

AbdelkaderPrésidentielle : Bengrina fait campagne face à une contre-manifestation Bengrina

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre 2019, Abdelkader Bengrina, a affirmé lundi depuis Ghardaïa, que le procès public des responsables impliqués dans des affaires de corruption était « une leçon pour toute personne appelée à assumer un poste de responsabilité ».

« Le procès public des responsables emprisonnés, qui avaient un droit de vie et de mort sur les Algériens, est une leçon pour moi et pour d’autres en matière de responsabilités à assumer », a indiqué le candidat du mouvement Al-Bina lors d’un meeting populaire à la salle du Club sportif de la ville de Ghardaïa.

« Je garderai toujours à l’esprit que si je suis injuste, si je vole, si je mens ou si je méprise, je finirai par avoir le même sort que les éléments de la bande et que le peuple suivra mon procès », a-t-il déclaré, s’engageant en cas de victoire  à « redonner confiance aux cadres et gestionnaires des entreprises nationales ainsi qu’aux responsables intègres en charge des marchés publics ».

Le candidat Bengrina promis de veiller, s’il était élu président, à « être un symbole d’unité et de tolérance entre tous les Algériens ».

MDI School