Marches nocturnes à Alger : Deux manifestants condamnés à 1 an de prison ferme

atteinte à l'unité nationale

Deux manifestants arrêtés lors des marches nocturnes organisées la semaine dernière à Alger contre les élections, ont été condamnés, ce dimanche, à deux de prison ferme par le tribunal de Bainem, annonce le Comité pour la libération des détenus (CNLD).

« Yacine Elouareth et Toufik Karfa condamnés à un an de prison ferme, ce soir par le juge du tribunal de Bainem en comparution direct », indique le CNLD qui précise qu’ils sont accusés d' »incitation à attroupement et attroupement non armé. »

Le CNLD ajoute que le même tribunal à relâché Zinedine Elouareth arrêté lors des mêmes manifestations nocturnes.

« Les trois ont été arrêtés mercredi dernier lors de la marche nocturne à Alger et ont été placés en garde à vue au commissariat de Bab El Oued (5eme) », rappelle le comité, ajoutant que « d’autres accusations ont été avancées mais abandonnées à la fin par le tribunal : association de groupe de malfaiteurs, atteinte à la sécurité de l’Etat. »

Alerte:Yacine Elouareth et Toufik Karfa condamnés à un an de prison ferme, ce soir par le juge du tribunal de Bainem…

Publiée par Comité National pour la Libération des Détenus – CNLD sur Dimanche 24 novembre 2019

A noter que depuis le début de la campagne électorale le dimanche 17 novembre, les rassemblelents contre la tenue de l’élection présidentielle du 12 décembre prochain se sont multipliés, notamment, dans les wilayas et les villes où se sont rendus les cinq candidats en lice pour animer des meetings populaires.

Les arrestations et les condamnations de manifestants anti-élections se sont également multipliées. Lundi dernier 4 manifestants, arrêtés lors d’un rassemblement contre la venue du candidat Ali Benflis à Tlemcen, ont été condamnés à 18 mois de prison ferme par le tribunal de cette ville.

Mercredi dernier, le tribunal d’El Oued à condamné deux manifestants ayant perturbé la veille le meeting de Benflis dans cette ville. Il s’agit de Larbi Slimani condamné à deux ans de prison fetme et Ahmed Heded condamné à six mois de prison avec sursis.

Colloque MDI