HomeActualitéNationalManifestations anti-élections : Condamnations de manifestants à El Oued et arrestations à...

Manifestations anti-élections : Condamnations de manifestants à El Oued et arrestations à Alger

Deux activistes du Hirak ont été condamnés, ce mercredi, à la prison ferme et avec sursis par le tribunal d’El Oued, rapporte le journal El Khabar.

Il s’agit de Ahmed Heded condamné à six mois de prison avec sursis et Larbi Slimani condamné à deux ans de prison ferme.

Les deux activistes ont été arrêtés lors du meeting animé mardi par le candidat à l’élection présidentielle du 12 décembre, Ali Benflis à El Oued. Ils ont perturbé le meeting de Benflis avant d’être arrêtés par la police déployée en force.

Le déplacement d’Ali Benflis dans cette wilaya dans le cadre de la campagne électorale a été marqué par un rassemblement des citoyens contre les élections et des échauffourées avec les forces de l’ordre. Une vingtaine de manifestants ont été embarqués puis relâchés.

Plusieurs arrestations à Alger 

La manifestation nocturne contre la présidentielle organisée ce mercredi soir à Alger a été marquée par l’arrestation de plusieurs activistes du Hirak, selon le CNLD.

Ce dernier a signalé sur sa page Facebook l’arrestation de :  « Amel Hocine militante de l’association RAJ, Adel Ricco militant démocrate, Leila Chaimaa Souama militante MDS, Hassan Mebtouche militant démocrate, Mustapha Benamzal et Kais Ould Amar (étudiants). »

https://www.facebook.com/112249520145188/posts/152705659432907/

Selon le Huffpost Algérie, au moins 20 personnes ont été interpellées par la police.

Selon la même source, la manifestation a été réprimée par les policiers. « La police a utilisé des sprays lacrymogènes et a violemment matraqué les manifestants, rassemblés au niveau de la rue Abdelkrim El Khettabi vers 19 heures. Après la dispersion de cette marche, un nouveau rassemblement s’est formé à la place Maurice Audin, rapidement empêché à son tour », a constaté le même média.

Selon le Huffpost Algérie, les manifestants venus de Bab El Oued en direction d’Alger Centre ont été repoussés par la police. « Des hommes en tenue civile munis de tasers ont repoussé les manifestants au niveau du lycée l’Emire Abdelkader et saisi quelques téléphones des mains des personnes qui prenaient des vidéos », a noté la même source.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine