Femmes entrepreneurs : Un taux très faible de 7,3% en Algérie

Femmes entrepreneurs : Un taux très faible de 7,3% en Algérie

Seulement 7,3% du total des entreprises en Algérie sont détenues par des femmes, selon les dernières données de l’Indice Mastercard de l’entreprenariat des féminin (MIWE) 2019, publié ce mercredi 20 novembre.

Le taux de femmes propriétaires d’entreprises en Algérie figure parmi les plus faibles dans le monde, devançant des pays comme l’Iran (6,2%), l’Egypte (3,3%), le Bangladesh (4,4%), l’Egypte (4,1%) et l’Arabie saoudite (1,6%).

L’Algérie est juste derrière des pays comme l’Inde (7,4%), les Emirats Arabes Unis (7,7%), la Turquie (9,2%) ou la Tunisie (10,9%), mais est dépassée par de nombreux pays comme la Suède (19,8%), le Ghana (37,9%), la France (25,5%), le Botswana (36%).

Le taux de participation extrêmement faible des femmes au marché du travail en Arabie saoudite, en Algérie, en Iran, en Égypte et en Tunisie suggèrent des préjugés culturels ou sociétaux à l’encontre de la présence des femmes sur le marché du travail, ou la préférence pour les femmes d’occuper un rôle principal en tant que mères ou nourrices », indique le rapport de Mastercard.

Il est à noter qu’aucun pays cité ne dépasse le taux de 50% d’entreprises possédées par des femmes. Le premier pays de la liste est l’Uganda avec 38,2%, suivi par le Ghana, avec (37,9%) et Botswana (36%).

Bessa, Résidence la Pinède