Homela deuxLes étudiants se mobilisent contre l'élection et les arrestations

Les étudiants se mobilisent contre l’élection et les arrestations

Le début de la campagne électorale a suscité une vive tension chez les étudiants, avec des manifestations qui sont organisées un peu partout dans le pays pour jeter la feuille de route du pouvoir, entre autres l’organisation des élections présidentielles.

L’arrestation de manifestants s’étant opposés aux meetings des candidats et leur condamnation rapide a fait régir la rue, qui réclame l’arrêt de ces pratiques et la libération de ces détenus.

Ce mardi, dans la wilaya de Bouira sont les étudiants qui ont organisé une marche pour dénoncer la tenue des élections présidentielles du 12 décembre, ils sont accompagnés de plusieurs autres citoyens. Les manifestants ont réclamé l’instauration « d’un État civil et non militaire ».

Dans la wilaya de Mostaganem, une marche s’est tenue aussi avec les mêmes revendications. Les manifestants ont dénoncé la campagne électorale, en  indiquant que le président est déjà connu, et que ce qui se passe n’est qu’une mise en scène. Les participants à cette marche ont réclamé aussi la libération des détenus.

Dans la wilaya de Tizi-Ouzou ainsi que Béjaïa, les étudiants et professeurs des universités soutenues par des citoyens, sont sortis ce mardi pour prendre part à la marche contre les élections. Les manifestants ont dénoncé « l’État militaire » et ont appelé à un « un État civil ». Ils ont affirmé leur détermination de poursuivre les marches jusqu’au changement du régime  politique et le départ des  anciens membres de l’ancien pouvoir.

Dans la wilaya d’Oran, les étudiants ont organisé aussi une marche pour appuyer les revendications du mouvement populaire, entre autres la dénonciation de la détention en prison de plusieurs manifestants et étudiants et ont appelé au changement du système politique et la corruption que connaît le pays.

https://www.facebook.com/dztransition/videos/1675765679225342/?v=1675765679225342

Dans la wilaya de Sétif, à Bouandas, les citoyens sont sortis tôt ce matin pour se rassembler devant le siège de la daïra, pour condamner les arrestations opérée hier parmi les protestataires contre la campagne électorale. Le chef de daïra est sorti pour les voir, et les manifestants lui ont demandé de répondre aux exigences de la population qui ne veut pas de ces élections. Les manifestants ont ensuite  entamé une marche pour dénoncer les élections.

Dans la wilaya d’Annaba, les étudiants ont aussi manifesté sous un climat de froid et des pluies, pour dénoncer le pouvoir d’« El Aissaba » et « l’absence de la justice », ainsi que leur refus d’un « État militaire ».

https://www.facebook.com/bilel.triki.374/videos/1029110937426180/UzpfSTIzNzQ0MDUyOTkyNTc5ODQ6MjgzNDU3MDAxOTkwODE3NA/?__tn__=-R

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine