La gamme de Renault Algérie Production bientôt soumise à la TVA

La gamme de Renault Algérie Production bientôt soumise à la TVA

Les véhicules de la marque française Renault Algérie seront désormais soumis à la TVA. A partir de demain, lundi 18 novembre, l’usine Renault Algérie Production ne bénéficiera plus des avantages fiscaux qui lui ont été accordés par l’État algérien, rapporte ce dimanche 17 novembre 2019 le site spécialisé Autoalgérie.

Renault Algérie a décidé de ne pas répercuter la totalité de la TVA sur ses clients et d’en prendre en charge une partie et même la totalité sur la Renault Clio, précise la même source. Toutefois, la gamme Symbol verra son prix augmenter de 70.000 dinars et la gamme Sandero de 90.000 dinars.

Confrontée aux problèmes d’importation des kits CKD, Renault Algérie avait affirmé qu’elle excluait la fermeture de son usine de montage de véhicules touristiques de Oued Tlilat, à Oran, malgré le risque d’épuisement de ses stocks de kits CKD/SKD, à compter de ce mois.

Pour rappel, la ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, avait affirmé que Renault Algérie production « ne présente pas de problème particulier » concernant les modalités de quotas des kits CKD/SKD, soulignant qu’une séance de travail avait récemment réuni les représentants du ministère et ceux de Renault Algérie au cours de laquelle a été évoqué le sujet du taux d’intégration nationale, notamment pour l’année 2020.

Bessa, Résidence la Pinède