Ouverture sur les visas en Afrique : L’Algérie classée 46e sur 54 pays

Ouverture sur les visas en Afrique : l’Algérie classée 46e sur 54 pays
L’aéroport international d'Alger - Houari Boumédiène photo:Bensalem.B/APP

L’Algérie a été classée à la 46e position sur 54 pays dans le classement des pays africains en matière d’indice d’ouverture des visas africains, selon le rapport 2019 de la Banque africaine de développement (BAD).

Avec un score de 0.113 sur 1 (0 étant la fermeture à l’accès aux visas, et 1 l’ouverture aux visas), l’Algérie n’a pas pu améliorer son score par rapport au classement de 2018 en termes des pays les plus ouverts aux visas en Afrique.

D’après les données de la 4e édition du Rapport sur l’indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2019, l’Algérie, qui offre l’accès sans visa à 6 pays africains, arrive loin derrière la Tunisie avec un classement général de 27 et devance le Maroc (47e place) ainsi que la Libye 52e place, mais reste bien derrière la Mauritanie qui occupe la 10e place.

Il faut dire que les autorités n’ont rien fait dans ce sens afin de faciliter le déplacement des citoyens d’autres pays africains en Algérie.

De l’intérêt d’un visa « ouvert »

Par ailleurs, les pays qui se basent sur le tourisme dans leurs économies sont les plus ouverts en Afrique pour l’exemption de visa. Ainsi en haut du classement figurent les Seychelles et le Bénin, selon le rapport. L’Éthiopie a, quant à elle, progressé cette année de 32 places, ce qui lui a permis d’intégrer les 20 pays les plus ouverts du continent.

Akinwumi A. Adesina, président de la Banque africaine de développement, a appelé les pays à assouplir davantage les procédures dans ce domaine en introduisant des visas à l’arrivée par exemple, soulignant que l’abolition des frontières permettra à l’Afrique de tirer profit des avantages de la Zone de libre-échange continentale (ZLECAF), du Marché unique africain du transport aérien et du Protocole sur la libre circulation des personnes.

Pour précision, en 2019, les pays les plus performants en matière d’ouverture des visas figurent parmi les pays les plus attractifs en termes d’investissements directs étrangers et bénéficient d’un fort taux de croissance, y compris dans le secteur du tourisme.

Cet indice suit l’évolution des scores des pays au fil du temps pour montrer les pays qui améliorent leurs politiques de visa en favorisant une plus grande liberté de circulation des personnes à travers l’Afrique.

Colloque MDI