AccueilActualitéGaid Salah : Des sanctions contre quiconque entravera les élections

Gaid Salah : Des sanctions contre quiconque entravera les élections

- Advertisement -

S’exprimant lors de sa visite à ce mardi au commandement des forces navales, le chef d’État-major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah a averti toute personne entraveront le processus électoral.

« Quiconque ne respecte pas les lois de la République se verra infliger la sanction méritée » 

The graduate Fair

« La loi sera appliquée avec toute la rigueur requise à l’encontre de toute personne qui tente d’entraver ce processus électoral décisif, ou d’influencer, désespérément, la conscience du peuple algérien et son empressement à participer massivement et avec détermination, aux prochaines présidentielles », a ainsi asséné le vice-ministre de la défense.

Gaid Salah a considéré que le peuple est conscient de tous les dangers qui guettent l’Algérie. Il estime en outre que « le salut du pays passe par ses fidèles enfants, et ne permettra pas à cette minorité dépourvue de patriotisme, de faire usage de mensonge et de désinformation et de déformer la vérité, en croyant que cela lui permettra encore une fois de tromper tout le monde ».

Dans son allocution, Gaid Salah ne manque pas d’évoquer la « bande » et ses « alliés », les qualifiant de « minorité souffrante intellectuellement et idéologiquement ». Cette dernière aurait été démasquée en « tombant dans l’écueil de ses actes, de ses comportements sinistres et de ses pratiques traîtres, contre le peuple et la patrie. »

« Ses inféodés tomberont les uns après les autres au fil des jours, car un traître sera démasqué par ses agissements un jour ou l’autre. C’est un atout devenu aujourd’hui l’indicateur juste qui permet au peuple algérien de soupeser les discours de certaines parties. »

Désormais, « la désinformation n’est plus tolérée et la vague déferlante du peuple algérien engloutira, avec l’aide d’Allah, tous ceux qui veulent s’accaparer la scène nationale et s’ériger en tuteur du peuple, par le mensonge et la calomnie », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, il a mis en garde les personnes qui travaillent encore pour le compte de cette « bande ».

« Nous mettons en garde, encore une fois, cette bande et quiconque possède des liens organiques, partisans ou d’intérêt avec elle, ou encore toute autre forme de collaboration contre le peuple et la patrie. »

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine