L’ONM dresse le portrait robot du futur président qu’elle souhaiterait voir diriger le pays

L’Organisation Nationale des Moudjahidines (ONM), a dressé un portrait robot du futur président de la République qu’elle souhaiterait voir diriger l’Algérie.

En effet, selon le secrétaire général de l’ONM, Mohamed Ouamer Benlhadj, le futur président de l’Algérie doit être en bonne santé, expérimenté et ayant occupé des postes de responsabilité dans la gestion et l’administration, et qu’il soit d’âge moyen, entre 40 à 50 ans. Tels sont quelques traits du futur président, esquissés par le SG par intérim de l’ONM dans une vidéo postée, mardi, sur la chaîne Youtube de l’organisation.

Le futur président de l’Algérie, ne doit pas être riche ou un hommes d’affaires, mais, d' »extraction modeste » qui lui permet de « répondre aux attentes des classes moyennes », a estimé Mohand Ouamer Benlhadj, ajoutant qu’il ne doit pas avoir des idées « capitalistiques », car selon lui, les expériences des dernières années, ont vu naître et prospérer des hommes d’affaires et des investisseurs qui n’ont pas investis pour le bien du pays, mais, se sont contentés d’activités d’importations, avec l’argent du peuple. L’ONM souhaite que le prochain président ne soit pas dans la catégorie de gens qui cherche l’enrichissement personnel.

« Nous avons un beau pays et il y a beaucoup de jaloux qui ne nous veulent pas du bien. Nous devons rester vigilants pour la sécurité et l’économie du pays », a-t-il conclu.

MDI School