Avant-projet de loi de finance 2020 : Baisse des dépenses de 9,2 % et des recettes de 8,3 %

dépenses budgétaires

Le gouvernement a étudié, ce mercredi 11 septembre 2019, l’avant-projet de Loi de finances 2020, indique le Premier ministère dans un communiqué rendu public à l’issue d’une réunion de l’exécutif.

Selon la première mouture du Projet de loi de finances (PLF-2020), les dépenses budgétaires du pays connaîtront une baisse de 9,2%,  alors que les recettes reculeront de 8,3 %.

Dans son exposé sur le PLF 2020, le ministre des Finances, Mohamed Loukal a indiqué que « les dépenses publiques connaîtront en 2020 une baisse de -9,2 %, due à la baisse des dépenses de fonctionnement (près de -1,2 %) et des dépenses d’équipement (-20,1 %), et ce « après les opérations de régulation et et d’encadrement des dépenses de l’Etat », lit-on dans le communiqué.

Selon la même source, les recettes publiques, malgré une hausse prévue de 5,3% de la fiscalité ordinaire, elles connaîtront, de façon générale une baisse de -8,3 % en raison de la fiscalité pétrolière qui atteindra 2.200,3 milliards de dinars en 2020.

Le PLF-2020 repose sur « des perspectives prudentes des recettes de fiscalité pétrolière à la lumière de la conjoncture marquée par l’instabilité des marchés des hydrocarbures ».

MDI Alger

Il prévoit « outre le maintien de la politique sociale de l’Etat, une croissance économique relative et une grande rationalisation des importations des biens et  services avec un taux d’inflation maîtrisé ».

Bessa, Résidence la Pinède