Lutte contre la corruption : 46 personnes inculpées, 12 sous mandat de dépôts et 20 sous contrôle judiciaire

Suite aux enquêtes préliminaires instruites par la Brigade de recherche de la gendarmerie nationale, 40 personnes physiques et 6 personnes morales ont été entendues mercredi dernier par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, a indiqué hier un communiqué le procureur.

Le même juge d’instruction a ordonné la mise en détention de plusieurs personnes :

MDI Alger

  1. Trois cadres de l’entreprise Mobilis,
  2. Deux cadres du ministère de la Santé,
  3. L’ancien directeur du cadastre d’Alger,
  4. Le directeur d’une agence de la BEA,
  5. Le Chef d’inspection des impôts de Chéraga,
  6. Les propriétaires du Groupe Condor,
  7. Le directeur général de l’entreprise « Travocovia ».

Ils sont poursuivis pour :

  1. Blanchiment d’argent,
  2. Transferts de bien obtenus par des faits de corruption à l’effet d’en dissimuler la source illicite dans le cadre d’une organisation criminelle,
  3. Participation à la dilapidation et à l’utilisation de fonds de banque,
  4. Incitation d’agents publics à utiliser leur influence réelle ou supposée dans le but de bénéficier d’indus privilèges,
  5. Financement occulte de partis politiques.
  6. Conclusion de contrats contraires à la réglementation et lois en vigueur.
  7. Dilapidation de l’argent public.

Bessa, Résidence la Pinède