Détenus du Hirak : Pour Gaïd Salah « Ce ne sont pas des prisonniers d’opinions »

Hirak/ Drapeau amazigh : Treize détenus seront libérés lundi

Le chef d’état-major, le général Ahmed Gaïd Salah a une fois encore affirmé, ce jeudi, que les individus arrêtés pour port du drapeau Amazigh lors des marches contre système « ne sont pas des prisonniers d’opinion ».

Le vice-ministre de la défense nationale a salué par la même occasion « certains professeurs de droit » qui ont, selon lui, éclairé l’opinion publique au sujet des ces détenus.

« Je tiens à saluer, à ce propos, certains professeurs en droit pour avoir éclairé l’opinion publique, et qui n’ont pas hésité à dire la vérité. En effet, après avoir pris connaissance des dossiers des individus arrêtés, ils ont confirmé que ce ne sont pas des prisonniers d’opinion, comme le clament certaines parties qui tentent d’exploiter ce dossier et que seule la justice est habilitée pour trancher sur ce sujet », a déclaré Gaïd Salah, depuis la 1ère Région Militaire où il était en visite de travail.