Levée du contrôle judiciaire pour Salah Dabouz et Hadj Brahim Aouf

Salah dabouz

Le juge d’instruction de la première chambre du tribunal de Ghardaia à soumis le dossier de Salah Dabouz au tribunal des délits de la même wilaya.

De ce fait, Me Dabouz a annoncé ce mercredi sur sa page Facebook qu’il a bénéficié d’une levée du contrôle judiciaire ainsi que le syndicaliste Hadj Brahim Aouf, ex-codétenu du militant Kamel Eddine Fekhar.

Soumis à un contrôle judiciaire depuis le 8 avril 2019 qui le contraint à se rendre trois fois par semaine à Ghardaïa, l’avocat et défenseur des droits humains a décidé depuis la semaine précédente d’entamer une grève de la faim illimitée pour protester contre cette décision qu’il qualifie «d’injustice».

MDI Alger

« Je suis obligé, depuis le mois d’avril, de faire 600 km pour signer. Cela devient intolérable », a indiqué Me Dabouz, considérant que cette décision est « une manière de se venger » de lui et de « rétrécir son champ d’action» en tant que militant des droits de l’Homme.

Bessa, Résidence la Pinède