Absent des personnalités proposées par le FCPC : Sofiane Djilali s’explique

Soufiane djilali : «L'avenir de l'Algérie ne peut être façonné par un gouvernement illégitime »

Au sujet des voix qui se sont étonnées de l’ absence de Jil Jadid en tant que membre du groupe des 13 personnalités nationales proposées par le Forum civil pour le changement (FCPC) pour mener la médiation et le dialogue, Sofiane Djilali réagit « Jil Jadid est un nouveau parti qui pose clairement et en toute transparence le problème de la modernité. Il est vrai que nous avons participé à une réunion préparatoire de l’alternative démocratique réunissant les partis classés comme partis porteurs de valeurs démocratiques, mais dans la mesure où il n’existe aucune différence idéologique notable entre nous et les membres alternatifs, nos positions politiques divergent ».

En ce qui concerne les points de divergences il ajoute :

« Les partis démocratiques prônent l’idée d’une longue transition attachée à une assemblée constituante, mais nous, la nouvelle génération, croyons que sans président légitime, cette approche [de l’assemblée constituante] serait une aventure ».

Bessa, Résidence la Pinède