HomeActualitéLe déficit commercial en forte baisse durant les cinq premiers mois de...

Le déficit commercial en forte baisse durant les cinq premiers mois de 2019

La balance commerciale de l’Algérie a connu un déficit de 1,87 milliard de dollars durant les cinq premiers mois de 2019, contre 2,60 milliards au cours de la même période en 2018, a annoncé, ce lundi 8 juillet, la direction générale des Douanes (DGD).

Les exportations algériennes ont avoisiné 16,73 milliards de dollars durant les cinq premiers mois de l’année en cours, contre 17,04 milliards à la même période de 2018, soit une baisse de -1,86%, selon la même source. Les importations ont atteint 18,60 milliards de dollars contre 19,64 milliards, en baisse de -5,32%.

Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger au cours des cinq premiers mois de 2019 (93,36% du volume global des exportations) en s’établissant à 15,61 milliards de dollars contre 15,80 milliards à la même période en 2018, enregistrant ainsi une baisse de (-1,20%).

Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales avec 1,11 milliard de dollars durant les cinq premiers mois de l’année en cours, ce qui représente 6,64% du volume global des exportations, contre près de 1,24 milliards à la même période en 2018, en baisse de -10,25%.

La Chine 1er fournisseur et l’Italie 1er client de l’Algérie 

Concernant les partenaires commerciaux de l’Algérie, les principaux fournisseurs de l’Algérie, les cinq premiers ont représenté près de 51%.

Les cinq principaux fournisseurs de l’Algérie sont : la Chine qui maintient toujours sa première place avec 3,50 milliards de dollars (18,8% des importations globales algériennes), suivie de la France avec près de 1,85 milliard (9,94%), de l’Espagne avec 1,41 milliard (7,57%), de l’Allemagne avec 1,37 milliard (7,37%) et l’Italie avec 1,34 milliard (7,21%).

Par ailleurs, les cinq premiers clients du pays ont représenté plus de 55% des exportations algériennes de janvier à mai 2019.

De ce fait,  l’Italie maintient sa place de principal client avec 2,68 milliards de dollars, soit (plus de 16% des exportations algériennes globales) suivie de la France avec 2,17 milliards (13,02%), l’Espagne avec deux milliards (près de 12%), les Etats-Unis avec 1,41 milliard (8,41%) et la Turquie avec un milliard (6,04%).

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine