Gel à titre de précaution des avoirs illégitimes et illicites du clan Bouteflika en Suisse

foncier agricole

Les autorités suisses auraient passées à l’action du gel des avoirs illégitimes et illicites du clan de l’ex-président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika.

En effet, sur le site le site du parlement suisse on peut lire la question du le député fédéral Carlo Sommaruga concernant les avoirs illicites du clan Bouteflika en Suisse et la réponse du conseiller fédéral, Cassis Ignazio.

« Le clan familial et politique de l’ex-président algérien a mis en place un système de prévarication et d’accumulation d’avoirs illicites. Les premières arrestations pour corruption ont eu lieu. Des interdictions de sortie du territoire algérien ont été prononcées contre des agents suspectés de corruption. Il est notoire que les banques suisses détiennent des avoirs algériens illégitimes. Pour prévenir leur disparition et le non-retour au peuple algérien, le Conseil fédéral entend-il geler ces avoirs? », a dit lors de son intervention le député Carlo Sommaruga, du parti socialiste suisse.

Et au conseil fédéral Cassis Ignazio de répondre en affirmant que : « La Suisse soutient le droit de manifester pacifiquement, comme le garantit la constitution algérienne.

Selon lui « la stratégie de coopération suisse pour l’Afrique du Nord prévoit entre autres la possibilité de soutenir des projets en lien avec des processus démocratiques. Dans ce contexte et en accord avec les autorités algériennes, la Suisse a déjà soutenu quelques activités en Algérie dans le passé récent, par exemple un renforcement des capacités en matière de droits de l’homme. »

« En matière de lutte contre les avoirs d’origine illicite, la Suisse a développé un dispositif s’appuyant sur deux piliers principaux: la prévention et la répression. La Suisse continue à suivre avec attention les développements en Algérie », a-t-il soutenu.

MDI School