18 éme mobilisation : arrestation et utilisation du gaz lacrymogène sur les manifestants à Alger

Photo: Khaled Drarni

Les forces de l’ordre ont procédé dés la matinée à des arrestations parmi les jeunes citoyens qui ont essayé de rejoindre la centre de la capitale pour prendre part à la 18 eme protestation de ce vendredi.

Déployés en plusieurs centaines au centre de la capitale, les policiers ont effectué plusieurs arrestations ce matin au centre de la capitale afin d’empêcher les citoyens d’attendre la manifestation habituelles pour le départ du système et ses symboles.

Les policiers, s’ils se sont attaqués aux personnes qui ont portés l’emblème amazigh, ils n‘ont pas hésité à utilisé aussi le gaz l’lacrymogène contre les manifestations, pour les empêcher de s’approcher de la grande poste.

 

Une situation qui a provoqué des graves tensions entre les deux parties. Selon des témoins, « ils ont usé de ce gaz pour récupérer le drapeau berbère ».

 

Depuis plusieurs semaines, les forces de l’ordes procèdent à des arrestations   à chaque début des manifestations de vendredi.