Affaire Tahkout : plus de 30 succursales de Cima Motors fermées

Cima Motors

Après l’incarcération de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, de ses deux frères Rachid et Hamid, ainsi que de son fils Bilel par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, «Plus de 30 distributeurs de Cima Motors ont baissé rideau depuis hier et jusqu’à nouvel ordre », a rapporté ce mardi le quotidien El Watan.

En effet, les gestionnaires du groupe Tahkout auraient décidé « de procéder à la fermeture de toutes les succursales de Cima Motors, filiale du groupe Tahkout qui commercialisent les véhicules Hyundai, réparties sur le territoire national. Ainsi, toutes les activités commerciales du groupe Tahkout seront centralisées à Alger, en attendant la désignation d’un nouveau gestionnaire par le conseil d’administration du groupe », précise le même média.

Cette décision aura forcément de lourdes conséquences sur les activités de montage de la filiale Cima Motors ainsi que sur les prix des véhicules Hyundai, dans un marché déjà bien malmené par les quotas d’importation imposé par le gouvernement de Noureddine Bedoui et la réduction du nombre de modèles à assembler.

MDI Alger

Pour rappel, le gouvernement a décidé de limiter l’importation des kits SKD/CKD destinés au montage de véhicules de tourisme à deux milliards de dollars, cela a exigé une répartition de cette valeur sur les différents acteurs. Ainsi, le groupe  TMC s’est vu attribuer, pour l’année 2019, une enveloppe de 360 millions de dollars pour financer ses activités de montage de véhicules.

Bessa, Résidence la Pinède