Discours de Bensalah : Les réactions

Abdelkader Bensalah

Le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, a adressé, jeudi soir, un discours à la nation diffusé dans le JT de 20H00 de la télévision publique ENTV.

Dans son discours, Bensalah réitéré son appel au dialogue déjà rejeté par la classe politique et le mouvement populaire. Bensalah a a appelé la classe politique, la société civile et les personnalités nationales à « opter pour la voie du dialogue inclusif en vue de poser les jalons du processus de concertation » en vue de sortir de la crise politique que traverse le pays.

Le chef de l’Etat intérimaire, tout en rappelant l’annulation du scrutin du 4 juillet prochain par le Conseil Constitutionnel, et la décision de ce dernier selon laquelle « il revient au Chef de l’Etat de convoquer de nouveau le corps électoral et de parachever le processus électoral jusqu’à l’élection du Président de la République et la prestation du serment constitutionnel ». Bensalah a affirmé que cette situation « m’oblige à continuer à assumer la charge de chef de l’Etat jusqu’à l’élection du Président de la République, et je suis parfaitement conscient de l’ampleur de cette responsabilité ».

Les réactions ayant suivi le discours de Bensalah :

Mohcine Belabbas, président du RCD : « La situation «exceptionnelle » que vit le pays nous oblige, nous aussi, à continuer à assumer nos responsabilités de citoyens par une mobilisation permanente et une présence massive dans la rue jusqu’au départ de la 3issaba gaع et l’avénement d’un nouveau système politique », a-t-il écrit dans un tweet.


« Faut il commenter une seconde fois les grandes lignes du discours de Gaïd Salah relu par Bensalah? » s’est interrogé Mohcine Belabbas dans un second tweet.


Said Salhi, vice-président de la LADDH : « La montagne qui accouche d’une souris, un discours qui n’annonce rien de nouveau, le chef de l’état réitère ce qui est déjà annoncé par le chef d’état major et du conseil constitutionnel qui ont déjà donné le là », a écrit le vice-président de la ligue algérienne de défense des droits de l’Hommes (LADDH), en commentant une dépêche de l’agence officielle relative au discours du chef de l’Etat par intérim.

MDI Alger

Abdelouhab Fersaoui, président de l’association RAJ : « Un discours dans la continuité du système, vide et sans évolution notoire, Ben Salah confirme l’impasse dont laquelle le pouvoir s’est engouffré en déphasage totale avec les revendications des algériennes et des algeriens qui aspirent à la rupture avec le système et à la transition vers la république démocratique, sociale et civile », a réagi, sur sa page Facebook, le président de l’association Rassemblement Action Jeunesse (RAJ).
« La rue va donner sa réponse claire et forte comme d’habitude lors de la marche pacifique de demain. La mobilisation doit se poursuivre », a-t-il estimé.

Bessa, Résidence la Pinède