HomeLa uneL'avocat d'Issad Rebrab s'exprime

L’avocat d’Issad Rebrab s’exprime

Le patron du groupe privé Cevital, Issad Rebrab, a affirmé son avocat, Me Khaled Bergheul, dans un entretien accordé au site TSA.

Il a rappelé que « le collectif d’avocats avait demandé purement et simplement sa remise en liberté et subsidiairement de le mettre sous contrôle judiciaire en attendant que l’instruction se termine ».

Me Bergheul a indiqué que le patron du groupe Cevital  » doit recouvrer sa liberté pour au moins honorer ses engagements avec ses partenaires nationaux et étrangers. Étant entendu que la détention provisoire doit être l’exception et non la règle ».

M. Bergheul a qualifié la détention d’Issad Rebrab de « scandale » en maintenant en détention « un capitaine d’industrie de la dimension de Monsieur Rebrab dont la seule vocation est la création de richesses et d’emplois ».

Interrogé sur le maintien en détention de Rebrab, Me Bergheul explique que si la surfacturation est avérée, c’est la personne morale, en l’occurrence l’entreprise Evcon, une filiale du groupe, qui devrait être poursuivie et non la « personne physique ».

Me Bergheul estime que « Rebrab est victime de la lutte de clans qui a éclaté au grand jour » , alors qu’ « est indemne de tout reproche et il ne fait partie d’aucun clan », ajoutant qu’ « Issad Rebrab ne mérite pas d’être en prison aujourd’hui ».

Détention de Rebrab : une affaire politicienne

L’avocat de Rebrab estime que cette affaire  » n’est pas une affaire politique, mais plutôt politicienne qu’on a instrumentalisée dans un contexte très particulier pour frapper l’imaginaire des manifestants ».

Et il en veut pour preuve l’orchestration médiatique de « la présentation de Monsieur Issad Rebrab en prenant à témoin les médias lourds en le présentant à minuit devant le juge d’instruction ».

Évoquant le conflit entre la filiale Evcon et les Douanes, M. Bergheul à rappelé que « ce dossier existait bien avant le mouvement populaire libérateur du 22 février ».

Pour lui, « dès juillet 2018, la société EVCON avait l’ambition de réaliser un projet d’envergure inédit qui consiste en des centres de fabrication de membres hydrophobiques de 3e génération couvertes par 139 brevets ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine