Vidéo : Fethi Ghares dénonce le traitement subi par les militantes au commissariat de police

Le président du Mouvement Démocratique et Social (MDS), Fethi Ghares, a dénoncé, dimanche, le traitement qu’ont subi au commissariat de Baraki, les militantes de son parti et celles du RAJ, qui ont été déshabillées complètement après leurs interpellation à Alger Centre par la police.

Fethi Ghares a qualifié les gens du pouvoir de mal éduqués et de danger pour le pays. « Ces gens, pour leurs intérêts, sont près à tous faire », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que, le traitement qu’ont les militantes, est l’oeuvre de gens mal éduqués, et ne fait nullement partie de notre culture.

MDI Alger

Il a appelé les citoyens à poursuivre la révolution pacifique, et ne pas tomber dans le piège du pouvoir qui vise à dévier le mouvement populaire vers la violence.

Bessa, Résidence la Pinède