Manifestantes déshabillées au commissariat : Mohcine Belabbas qualifie l’acte de « torture »

RCD

Le président du RCD Mohcine Belabbas, a réagi, ce dimanche soir, à l’affaire des militantes du MDS et du RAJ, déshabillées et humiliées au commissariat de Baraki, après leur interpellation par la police à Alger-Centre.

Pour Mohcine Belabbas, « il est urgent d’ouvrir une enquête sur cette affaire relayée sur les réseaux sociaux et certains site électroniques qui ont parlé de déshabillement de femmes dans les commissariats de police ».

« L’arrestation et la traduction devant la Justice des policiers impliqués, ne suffira pas », a-t-il dit, parce que, selon « il ne s’agit pas seulement d’atteinte à la dignité de citoyennes et des droits de l’homme, mais, une forme de torture », a écrit le président du RCD. Il a estimé que « c’est un message à travers lequel on veut humilier tout un peuple ».

Pour rappel, samedi, une dizaine de manifestants qui sont des militants du Mouvement Démocratique et Social (MDS) et de l’association Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ), ont été interpellés vers 17h00 à la Grande Poste à Alger Centre, alors qu’ils s’apprêtaient à organiser un rassemblement de protestation. Les manifestants, 4 femmes et 6 hommes, ont été transférés au commissariat de Baraki, 15 kilomètres au sud-est de la capitale, où ils étaient maintenus en détention plusieurs heures durant, avant d’être libérés à 1h00 du matin.

Bessa, Résidence la Pinède