Mise au point de l’avocat d’Ali Haddad

Affaire Haddad : Le parquet général se pourvoit en cassation contre l'arrêt pénal rendu

Suite à des déclarations qu’ils lui sont attribués par certains médias, lors de la procédure préliminaire de son inculpation, Ali Haddad dément depuis la prison « qu’il n’aura à rendre compte qu’à la justice de son pays ».

Selon son avocat, Me Khaled Bourayou, « certains médias ont eu à imputer à mon client M Ali Haddad certains propos qu’il aurait tenus aussi bien lors de la procédure préliminaire qu’à l’issue de son inculpation par le juge d’instruction ».

En effet, suite à son incarcération, le mercredi dernier, certains sources médiatiques ont évoqué que le patron de l’ETRHB a indiqué qu’il «n’irai pas seul, je les traînerai tous avec moi». Dans une mise au point rédigée par Me Bourayou, il a indiqué que « mon client affirme qu’il n’a nullement tenu ces propos, d’autant plus que la procédure préliminaire est confiée à la police judiciaire. »

Bourayou ajoute que « mon mandant s’insurge contre ces allégations tendancieuses entretenues à desseins afin de le salir voire l’accabler ostentatoirement devant l’opinion publique ».

De ce fait, l’ex président du FCE estime « qu’il n’aura à rendre compte qu’à la justice de son pays, dans le cadre d’une enquête objective lui assurant ses droits fondamentaux et tout particulièrement dans le respect de la présomption d’innocence ».