HomeActualitéDjilali Sofiane : l’armée doit nous donner des garanties

Djilali Sofiane : l’armée doit nous donner des garanties

Le président du parti Djil jadid, Djilali Sofiane, a estimé que la constitution actuelle est incapable de trouver une solution à la crise, notant que le consensus des algériens repose uniquement sur l’article 7 avec toutes ses dispositions.

Djilali Sofiane a indiqué que la déclaration de l’armée samedi était « regrettable » car l’armée était censée être organisée et s’occupe de la sécurité du pays. «Nous ne devrions pas faire référence à une réunion de certaines personnes, d’autant plus qu’elles ne sont pas impliquées dans une assignation à résidence », ajoutant que s’il y avait informations sur une réunion des renseignements étranger avec des personnalités de la présidence, pourquoi ne sont pas intervenus, qu’est-ce que  l’armée attend ? s’est-il demandé.

«Il y a des fonds et des individus prêts à demander à l’armée d’intervenir et de faire valoir que l’armée est la solution de cette  crise, mais l’armée doit confirmer dans ses déclarations à la population qu’il  présentera dans six mois toutes les lois qui lui assureront la passation du pouvoir » a indiqué ce matin le président de Djil Jadid lors de son passage au forum du quotidien EL Moudjahid.

Par ailleurs, il est contre  le discours de l’armée, qui justifie son intervention par l’anarchie crée par le mouvement populaire. «Je signale ici que les Algériens veulent un État démocratique et non militaire » a-t-il estimé.  Selon lui, « le peuple ne veut  pas d’un Al Sissi en Algérie».

Le même intervenant  a déclaré que les citoyens devraient s’organiser par l’intermédiaire de représentants compétents et avoir des programmes de développement futurs, car la responsabilité en incombe désormais au mouvement populaire, soulignant la nécessité de poursuivre le dialogue pour surmonter ce stade, où une personne doit être choisie pour représenter le régime pendant cette période afin de donner le pouvoir à la population, Ils peuvent être un groupe et non pas un seul individu et se composer de plus de 5 personnalités.

 Toutefois, il a appelé à ne pas s’appuyer en cette période sur des symboles connus des courants politiques afin d’éviter le rejet d’autres formations politiques, mais doit être une personne du milieu n’hésitant pas au moins pour l’un d’entre eux.

L’invité du forum a souligné la nécessité de la  courte période, de la transition, afin que les personnes qui s’en charge de cette période n’auront pas des ambitions politiques avant les élections au cours desquelles le peuple sera élu et ses représentants élus librement.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine