Accueilla deuxRamtane Lamamra, nouveau Vice-premier ministre, promet des élections libres

Ramtane Lamamra, nouveau Vice-premier ministre, promet des élections libres

- Advertisement -

« Les nouvelles élections seront libres », a annoncé hier le nouveau Vice-premier ministre, M. Ramtane Lamamra, sur les ondes de la radio français RFI.

Il a rappelé que le président a annoncé des orientations de nature stratégique, à commencer par la conférence nationale indépendante et inclusive qui « adoptera la constitution et elle fixera souverainement la date de l’élection présidentielle », ajoutant que « ces nouvelles élections seront « exclusivement sous la responsabilité d’une commission électorale indépendante ».

The graduate Fair

M. Lamamra a souligné que « dès l’installation du nouveau gouvernement, la priorité sera d’ouvrir un large dialogue avec la jeunesse les forces vives du pays pour que nous puissions nous rassembler autour des décisions du président de la République et de préparer ensemble l’avenir avec les grandes échéances et manifestations politiques, à commencer par la conférence nationale qui doit être indépendante et inclusive ».

Cette conférence doit, selon le nouveau Vice-premier ministre,  « adopter et élaborer une nouvelle constitution pour la deuxième république et pour un nouveau système algérien ».

Interrogé sur la méfiance qu’a suscité l’annonce du président, M. Lamamra a indiqué que cela « souligne la nécessité de dialogue, de discussions et d’explications pour que nous puissions, tous, sans arrière-pensée,  nous rassembler derrière cette feuille de route et bâtir ensemble l’Algérie de demain ».

M. Lamamra souhaite la participation des partis de l’opposition à cette conférence nationale. « L’Algérie a besoin des idées et des propositions de tous », soulignant que « la conférence nationale aura toutes les prérogatives et tous les pouvoirs ».

La composition de la conférence national devrait, selon M. Lamamra, «  fait l’objet d’un consensus et les membres ne seront pas seulement ceux qui auront la chance d’avoir été élus, mais il y aura de la place pour tout le monde », à commencer par les jeunes et des femmes.

Répondant à la question de savoir si le système politique ne sera plus verrouiller comme avant, le nouveau Vice-premier ministre a indiqué que « c’est l’ouverture qui est à l’ordre du jour c’est le consensus national et la réunion des Algériens au service d’un avenir qualitativement meilleur », c’est aussi « un nouvel ordre national autour d’une constitution aussi démocratique que celle qui régit la vie politique et institutionnelle des nations les plus démocratiques ».

M. Lamamra estime que l’ancien premier ministre, Ahmed Ouyahia, a accompli sa mission et « aujourd’hui prend fin son quatrième tour de service à la tête du gouvernement algérien ».

S’agissant de la nomination de l’ancien ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, à la chefferie du gouvernement, M. Lamamra a indiqué que «  nous sommes sur la même longueur d’onde, lorsqu’il s’agit de faire preuve d’écoute et de réceptivité à ce que souhaitent nos compatriotes ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine