Présidentielle : Deux prétendants déposent leurs dossiers de candidature au Conseil Constitutionnel

Abdelhakim Hamadi

Le postulant à la candidature à l’élection présidentielle, Abdelhakim Hamadi, a déposé jeudi après-midi au Conseil constitutionnel son dossier de candidature.

M. Hamadi est ainsi le deuxième candidat à formaliser sa candidature pour l’élection présidentielle du 18 avril prochain avant la clôture de la période de dépôt de dossier fixée au 3 mars à minuit.

Dans une déclaration à la presse, au terme du dépôt de son dossier de candidature, M. Hamadi a indiqué qu’il avait présenté un dossier complet comme le dispose la loi, rappelant qu’il avait déjà déposé un dossier de candidature à l’élection présidentielle en 2014.

Il a ajouté qu’il était porteur d’un projet présidentiel dénommé « Essalama elwatania » se déclinant sous un volet politique, économique et social.

La déclaration de candidature à la présidence de la République doit satisfaire certaines conditions prévues par la Constitution et la loi organique relative au régime électoral.

Outre un dossier administratif contenant les renseignements du postulant, ce dernier doit notamment présenter soit une liste comportant aux moins 600 signatures individuelles de membres élus d’assemblées populaires communales, de wilayas ou parlementaires et réparties, au moins, à travers 25 wilayas, ou bien une liste comportant 60.000 signatures individuelles, au moins, d’électeurs inscrits sur une liste électorale.

La demande est aussi accompagnée d’un dossier comportant plusieurs pièces notamment une déclaration sur l’honneur attestant que l’intéressé possède uniquement la nationalité algérienne d’origine et qu’il n’a jamais possédé une autre nationalité, une déclaration sur l’honneur attestant de sa confession musulmane, un certificat de nationalité algérienne d’origine du conjoint de l’intéressé et une déclaration sur l’honneur attestant que le conjoint jouit uniquement de la nationalité algérienne.

Elle doit comporter également un certificat de nationalité algérienne d’origine du père et de la mère de l’intéressé, une déclaration sur l’honneur attestant la résidence exclusive, en Algérie, pendant 10 ans, au moins, sans interruption, précédant immédiatement le dépôt de candidature de l’intéressé, une attestation de participation à la révolution du 1er novembre 1954 pour les candidats nés avant le 1er juillet 1942 et une attestation de non implication des parents du candidat, né après le 1er juillet 1942, dans des actes hostiles à la révolution.

MDI Alger

APS

Bessa, Résidence la Pinède