Ouyahia : « un mouvement de haine est mené contre Bouteflika »

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia s’est exprimé ce matin sur les manifestations contre le cinquième mandat en indiquant qu’il existe un mouvement de haine contre le Président de la République.

Répondant aux questions des députes sur sa présentation du bilan de la politique générale du gouvernement, Ouyahia a indiqué que « le peuple est libre de choisir son candidat ». Toutefois, évoquant le candidat, Abdelaziz Bouteflika, il s’est étonné sur « le mouvement de haine qui est mené contre lui » toute en se demandant, si cela est mené à « cause de son état de santé ? ou sur son passé ? », « Je ne pense pas » a affirmé l’orateur qui doute que « ce mouvement est lié à une opposition de principe chez certains milieux ».  Il a rappelé qu’en 2004, l’actuel président était en bonne santé, mais certaines personnes disaient, « tout sauf Bouteflika ».

Ouyahia a indiqué que le gouvernement ne va pas débattre sur ce sujet, mais il « laisse le peuple choisir » et « celui qui veut présenter un candidat est libre et celui qui veut se mobiliser contre un candidat qui ne veut pas est libre aussi ».

Cependant, « il n’existe pas une chose qui peut interdire au peuple algérien de décider en toute liberté sur le rendez-vous des élections » a t-il souligné.

Évoquant, la situation nationale, le Premier ministre a indiqué que « 20 ans de stabilité, les personnes ont tendance à oublier la crise. Certes que « les jeunes n’ont pas connu la difficulté de la crise, des années 90, mais les plus âgés ont oublié qu’il était entrain de passer les nuits à attendre de l’eau dans les robinets  et la pénurie dans les marchés, et ils ont oublié les bidonvilles dans différentes régions de pays et qui n’existent plus maintenant.

« Actuellement nous avons un pays qui a une classe moyenne qui est solide, avec un niveau intellectuel et des capacités importantes, elle a des visions  et un optimisme pour la vie, nous avons des jeunes nouveaux avec des rêves de leur génération. C’est autant d’argument qui ont poussé le Président de la République a organisé une conférence nationale »  a- t- il  tenu a souligner

MDI Alger

et d’jouter « Certes il y a des insuffisances que je reconnais, et nous voulons les efforts de tout le monde, pour faire face à ces défis et sortir avec des solutions qui aideront le pays, c’est l’objectif de la conférence »

Bessa, Résidence la Pinède