Maroc : malgré des exportations en hausse, le déficit commercial s’est creusé en 2018

déficit commercial marocain

Le déficit commercial marocain s’est accentué en 2018 malgré une hausse des exportations du pays. C’est ce qu’indique une note de conjoncture du ministère marocain des finances, lue par l’agence Ecofin.

D’après le document, les exportations marocaines ont crû de 10,4% pour atteindre 28,7 milliards $ à la fin 2018. Cette performance a été tirée par les exportations de phosphate qui ont crû de 17%, mais également par les ventes des secteurs de l’automobile qui ont crû de 10,7% pour atteindre 6,8 milliards $.

Les importations de biens quant à elles, ont crû de 9,6% pour atteindre 50,3 milliards $. Cette évolution provient principalement de l’accroissement des importations de produits énergétiques, de biens d’équipement et de produits finis de consommation. Ces trois groupes de produits ont représenté 64,6% du total des importations contre 63,7% en 2017.

Ainsi, pour l’année 2018, le déficit commercial s’est établi à 21,6 milliards $, soit une hausse de 8,6% par rapport à 2017.

Notons que l’Etat a également enregistré une hausse de son déficit budgétaire qui a atteint 3,7% du PIB, contre 3,5%, un an auparavant.

MDI Alger

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède