Traitement médiatique des manifestations contre le 5ème mandat : Meriem Abdou démissionne de son poste de rédactrice en chef à la Chaîne 3

Meriem Abdou

Après le black-out opéré par les médias publics sur les manifestations contre le cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, la journaliste et rédactrice en chef de la chaîne 3 Meriem Abdou a démissionné ce samedi de son poste de rédactrice en chef à la chaîne radio.

Dans un message posté sur sa page Facebook, la journaliste a protesté contre la non-couverture médiatique de la part des médias publics des manifestations qui ont eu à travers le territoire nationale.

«Mon collègue Kamel Mansari a posté aujourd’hui ceci : ‘’Quand on se dit journaliste, responsable d’une rédaction, le principe de base est de donner l’info, au moment où elle se déroule, telle qu’elle se déroule avec rigueur et objectivité. Et quand on n’a pas les moyens on fait de son mieux mais certainement pas faire l’impasse sur un événement aussi visible et flagrant que les marches du 22 février…’’ », a écrit Mme Abdou.

«Je refuse catégoriquement de cautionner un comportement qui foule aux pieds les règles les plus élémentaires de notre noble métier », a affirmé la journaliste, ajoutant qu’elle continuera cependant à se consacrer à son émission « L’histoire en Marche».

A noter que, Mme Merierm Abdou est rédactrice en chef membre de l’encadrement de la Radio Chaîne 3, où elle anime l’émission « L’histoire en marche ».

Pour rappel, durant la journée de vendredi, des manifestations pacifiques contre le 5ème mandat de Bouteflika ont eu lieu à travers plusieurs wilayas du pays, et des dizaines de milliers de citoyens ont battu le pavé pour protester contre la réélection de Bouteflika.

MDI Alger

Les manifestations ont été zappées par les médias publics et les chaînes de télévisions privées, à l’exception de l’APS (agence officielle), dans un fait inédit, qui a consacré un court reportage aux événements qui ont marqué le pays.

Bessa, Résidence la Pinède