Exportations de produits agricoles : signature à Dubaï, de cinq contrats avec six pays arabes

exportation de produits agricoles

Cinq (5) contrats d’exportation de produits agricoles et agroalimentaires ont été signés, mercredi à Dubaï (Emirats Arabes Unies) avec des agents de la grande distribution activant dans six (6) pays arabes.

La cérémonie de signature de ces contrats s’est déroulée en présence du ministre du Commerce, Saïd Djellab et des représentants d’organismes de commerce extérieur des pays devant réceptionner, début avril prochain, les premières cargaisons de produits algériens.

Cette cérémonie a également vu la présence des 34 exposants algériens participant au Salon international de l’agroalimentaire de Dubaï « Gulfood 2019 », qui s’est déroulé à Dubaï du 17 au 21 février, en sus d’un nombre de responsables émiratis et des représentants d’organismes algériens de commerce extérieur. Ces contrats portent sur l’exportation de produits, tels que la pomme de terre, la datte, l’orange, l’ail, l’œuf et les jus, vers la Libye, la Jordanie, l’Irak, la Palestine, le Qatar et les EAU.

Les contrats ont été signés entre l’entreprise algérienne SNC GOLDEN DRINK AMRA ET GIE et des représentants des entreprises Dar Ennama de Libye, l’entreprise Jordan Exporters Association de Jordanie, tandis que deux autres contrats ont été signés avec des représentants exclusifs de la grande distribution en Palestine et en Irak.

Signé entre le Groupe Agro-logistique (AGROLOG) et l’entreprise Lulu Group International qui détient des filiales de commercialisation dans un grand nombre de pays dans le monde arabe, en Afrique, ainsi qu’en Asie, le 5eme contrat porte sur l’exportation de quatre (4) produits, à savoir la pomme de terre, les dattes, les oranges et l’ail vers les EAU et le Qatar. Il s’agit de produits ayant connu une surproduction au cours de la saison agricole 2017/2018.

S’exprimant au terme de la cérémonie de signature, le directeur général de « Golden Drink », Salim Amra a indiqué que ce pas ne constituait qu’une « première étape », ajoutant que l’entreprise avait eu, au cours du salon « Gulf Food », des négociations avec un grand nombre d’opérateurs commerciaux du Moyen Orient et de l’Asie, des négociations, a-t-il dit, devant être couronnées par d’autres contrats d’exportation au cours de la prochaine période.

Pour sa part, le directeur général du groupe algérien « AGROLOG », Zefizef Djahid Abdelwaheb a précisé que le contrat conclu avec le Groupe international émirati « Lulu » était le fruit d’un grand effort entrepris par AGROLOG avec le soutien des entreprises et organismes du commerce extérieur, à l’instar de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX).

De son côté, M. Djellab s’est félicité de la signature de ces contrats qui viennent, a-t-il dit, renforcer la dynamique que connait l’activité de l’exportation hors hydrocarbures qui a réalisé un chiffre de 2,8 milliards USD en 2018, se disant optimiste pour 2019 qui sera, selon lui, l’année des exportations.

Il a réitéré également l’attachement de son ministère à l’accompagnement de tous les opérateurs économiques dans leurs efforts visant l’accès à un plus grand nombre de marchés extérieurs, et ce dans le cadre des instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui a, à maintes reprises, souligné la nécessité de diversifier les sources de revenu et de s’affranchir graduellement de la dépendance aux ressources pétrolières.

Evaluant la participation algérienne à cette manifestation économique mondiale, le ministre l’a qualifié de « positive », ajoutant qu’elle avait été couronnée par la signature de contrats d’exportation et l’entrée des opérateurs algériens en large négociation avec les grandes entreprises émiraties désireuses d’accéder au marché africain d’investissement et d’exporter ensemble à partir de l’Algérie.

MDI Alger

Au terme de la cérémonie, plusieurs entreprises algériennes ayant pris part à ce salon ont été honorées en reconnaissance de leurs grands efforts déployés en vue de booster la dynamique de l’exportation et de diversifier l’économie nationale.

Bessa, Résidence la Pinède