Algérie – UE : « le programme Padsel-Noa est une action stratégique »

ressources en eau en Algérie

Le programme « Padsel-Noa » est « une action stratégique dans le domaine de la coopération entre l’union européenne et l’Algérie et témoigne de l’engagement de l’union à accompagner l’action de développement des territoires en Algérie », a déclaré, mardi à Médéa, l’ambassadeur de la délégation de l’union européenne à Alger, John O’Rourke.

« Nous cherchons à partager avec nos amis algériens un model de développement qui consiste à libérer les énergies locales et à contribuer à valoriser la dimension territoriale, qui est un moyen d’aider à intégrer les différents programmes de développement dans une dynamique destinée à toute forme d’inégalité », a indiqué ce diplomate, en marge du lancement du programme Padsel-Noa au profit des quatre commune de Médéa sélectionnées.

 

Le programme d’appui au développement local durable et aux activités sociales (Padsel-Noa), co-financé par l’Algérie et l’union européenne, à hauteur de 43 millions d’Euros, dont 23 millions d’Euros à la charge de la partie Algérienne, s’inscrit en « totale cohésion avec le programme du gouvernement Algérien », a expliqué le même diplomate.

L’ambassadeur de la délégation de l’union européenne à Alger a estimé, par ailleurs, impératif de donner la priorité aux actions qui ciblent le plus grand nombre possible de citoyens, issus de ces régions, pour qu’il n’y ait, à l’avenir, aucune forme d’inégalité, dans quelque domaine que ce soit, ajoutant que « la  meilleure façon d’y parvenir est d’opter pour une démarche inclusive en direction des couches les plus vulnérables, en les associant à l’élaboration et la mis en œuvre de l’ensemble des actions projetées ».

 

MDI School