Salon «Viva Technology Paris 2019» : L’Algérie participera avec une trentaine de Start-ups

Viva Technology Paris

Une trentaine de Start-ups algériennes participeront au salon international «Viva Technology Paris». L’événement se tiendra les 16, 17 et 18 mai 2019 à Paris en France.

Pour la première fois, l’Algérie participera à cet événement international avec une trentaine de Start-ups qui seront abritées dans un pavillon algérien de 100 m2.

 A noter que, ce salon de l’innovation auquel particpera l’Algérie, rassemblera plus de 2000 Start-ups et 100 000 visiteurs venant de 95 pays.

A cet effet, une journée de présentation de cet événement international et l’annonce officielle de la participation de l’Algérie, a été organisée à la SAFEX d’Alger par Algeria Digital Cluster (ADC), en présence du Ministre du commerce Said Djellab, l’intervention par vidéo de l’ambassadeur d’Algérie en France Abdelkader Mesdoua, et Lionel   Bounoua, Senior   Partnership   Manager   States Territories & Global Institutions à Viva Technology a abordé les opportunités offertes à l’Algérie à travers sa participation à cette manifestation.

Lors de son allocution à cette occasion, le ministre du commerce a mis en avant l’intérêt et l’importance que revêtent le secteur des services, notamment, les services numériques, et leurs exportations.

Il a profité de l’occasion pour annoncer officiellement la participation de l’Algérie au salon international Viva Technology Paris. «L’Algérie aura pour cette année son pavillon qui permettra d’exposer le génie algérien dans numérique et les services technologiques», a-t-il déclaré.

De son côté, Lionel   Bounoua, Senior   Partnership   Manager   States Territories & Global Institutions à Viva Technology, venu présenter cet événement en Algérie, a estimé que la participation de l’Algérie sera bénéfique et pour les Start-ups et les responsables algériens, d’autant plus que cela permettra de voir ce qui se fait à Viva Technology et ailleurs dans le monde.

Il a expliqué que, c’est un événement orienté 100% business, c’est-à-dire, les Start-ups, les grands groupes et les investisseurs se rencontrent et il y a toujours des Start-ups qui reviennent avec des levées de fonds. Selon lui, d’après un sondage réalisé lors de l’édition précédente, 84% des Start-ups participantes ont rencontré des partenaires.

Il a précisé que, ce salon n’est pas spécialisé, puisque tous les secteurs y sont représentés : la foodtech, l’intelligence artificielle, la blockchain, l’environnement…etc.

Pour sa part, Ahmed Mehdi Omarouyache président d’Algeria Digital Cluster (ADC) a expliqué que «la participation de l’Algérie pour l’édiction de cette année est soutenue par l’Etat, et se fera dans un cadre officiel et l’Algérie aura son pavillon, contrairement, aux éditions précédentes auxquelles nous avions participé en tant qu’associations et visiteurs».

Il a précisé à propos des Start-ups qui vont y participer à cet événement, qu’un appel à projet sera lancé prochainement pour sélectionner plus de Start-ups. Cet appel sera annoncé via les réseaux sociaux et les médias, a-t-il informé.

Concernant la catégorie des Start-ups qui vont être sélectionnées pour prendre part à ce salon, le président d’ADC a expliqué que deux types de Start-ups seront sélectionnées : celles qui ont muri et ayant des marchés, et celles qui sont à leurs débuts, qui seront soutenus et emmenées pour découvrir ce qui se passe à travers le monde, et peut-être, elles pourraient rencontrer des partenaires et des investisseurs.

Hyundai

«Notre but est d’emmener le plus grand nombre de Start-ups à cet événement, selon l’espace que nous aurons à notre dispositions. Le pavillon de l’Algérie est pensé de telle sorte qu’il permette aux Start-ups participantes d’exposer leur savoir, et elles auront aussi un espace pour rencontrer leurs futurs potentiels partenaires», a-t-il expliqué.

Bessa, Résidence la Pinède