Port d’Alger : 267 000 conteneurs traités en 2018

économie algérienne

Les services des Douanes de la direction régionale du port d’Alger ont traité durant l’année écoulée plus de 267 000 conteneurs à l’import et à l’export.

Selon les chiffres fournis par la direction des Douanes du port d’Alger, ce chiffre enregistre un léger recul de 0,60% par rapport à 2017, 82% de ces conteneurs sont transférés vers des zones extra portuaires, qui sont des ports secs.

Mais cela n’a pas impacté la place du port d’Alger, qui  demeure comme premier port en termes d’activité au cours de l’année 2018, en participant avec une part de 23% des importations et 22% des exportations dans le pays.

S’agissant de nombre des bateaux cargos qui ont accosté au port durant l’année 2018, les Douanes ont traité plus de 1800 bateaux à l’import, et de même pour l’export ce qui fait que les services des douanes ont traité une totalité plus de 3600 bateaux au court de toute l’année, sans ceux des voyageurs.

Par ailleurs, les importations ont diminué de 7%, « dû exclusivement à la politique des restrictions imposant une liste des produits autorisés ». Les principaux produits importés sont les équipements industriels, toutefois, les déclarations d’importations ont baissé de 4%.

143 millions d’exportation 

Les exportations de l’année 2018 depuis le port d’Alger ont atteint selon la même source, 143 millions de dollars, dont 57 millions des fruits et légumes, soit une augmentation de 138%, quant aux  déclarations d’exportations ont augmenté de 32%.

MDI Alger

Cette augmentation des exportations est encouragée entre autre, par la nouvelle « politique de facilitation adoptée par les services des Douanes », comme la réduction des délais de traitement pour les fruits et légumes, la mise en place des différents circuits ou sont déclarés les marchandises exportées. Ajoutant à cela l’augmentation de la liste des opérateurs économiques agrées qui possèdent l’opportunité de passer par le couloir vert.

Bessa, Résidence la Pinède