Port d’Alger : Augmentation de 460% des infractions de changes en 2018

infractions de changes

Comme à l’aéroport, les infractions aux changes sont en nette augmentation dans les ports algériens, en particulier, celui d’Alger ou les services des Douanes ont enregistré pour l’année 2018, 57 affaires.

Dans un bilan donné par la direction régionale des Douanes de la wilaya d’Alger, sur leur activité au port d’Alger durant l’année 2018, il est indiqué que les infractions du change ont augmenté d’une manière spectaculaire pour atteindre l’équivalence de 290 milliards de dinars soit une augmentation de 460% par rapport à l’année 2017 au port d’Alger.

Fêtant la journée internationale des Douanes, organisée à la gare maritime d’Alger, avec la présence de directeur régional  Houcine Boureba,  les Douanes ont présenté les différents courants de fraudes constatés lors de l’année 2018. Ainsi, les services des Douanes au niveau du port d’Alger, ont traité une trentaine d’affaire liée au trafic d’armes et minutions,  ou ils ont pu mettre la main sur 4,3 Kg de produits explosifs, 55 affaires pour trafics de cigarettes, et 48 affaires liées aux produits alimentaires et 5 affaire pour les médicaments.

En outre, les Douanes ont traité pour la même période, 35 affaires liées au trafic des véhicules, donnant une saisie d’une valeur de 30 millions de dinars, alors que les tenus vestimentaires ont été traités dans 6 affaires avec une valeur de 3 millions de dinars.

Pièces de rechanges usées: nouveau phénomène de la fraude

Par ailleurs ce qui a attiré et inquiété les services des Douanes, c’est le phénomène de l’importation des pièces de rechanges usées qui a pris cette année de l’ampleur puisque les Douanes ont traité pas moins de 255 affaires durant 2018 au niveau des voyageurs. Les téléphones portables, 8 affaires sont constatées, qui ont permet de saisir 20060 téléphones portable pour une valeur de 42 millions de dinars.

Kia Sportage

Toutefois, la baisse des importations au niveau de ports d’Alger a impliqué le recul du montant des recouvrements des droits et taxes, qui sont passées de 611 mds de dinars à 556 Mds de dinars au cours de 2018.

Bessa, Résidence la Pinède