Le rapport « Perspectives économiques en Afrique » de la BAD sera présente lors du prochain sommet de l’UA

Perspectives économiques en Afrique

La Banque africaine de développement présentera l’édition 2019 du rapport « Perspectives économiques en Afrique » en marge du prochain sommet de l’UA, a indiqué la BAD dans un communiqué publié sur son site web.

« La Banque africaine de développement présentera l’édition 2019 du rapport Perspectives économiques en Afrique  en marge de la 32ème session ordinaire de l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, vendredi 8 février 2019 à Addis Abeba », a-t-elle précisé.

Le thème retenu cette année est « l’intégration pour la prospérité économique de l’Afrique ».Le rapport met en lumière les perspectives économiques et les projections de croissance de l’ensemble du continent et de chacun des 54 pays, note la BAD.

Le rapport offre des prévisions à court et moyen termes sur l’évolution des principaux facteurs socio-économiques tels que l’emploi, et fait le point sur les défis et les progrès enregistrés.

« Perspectives économiques en Afrique » est le fruit des travaux et analyses des experts économistes de la Banque.

Il s’agit d’un un outil pour les décideurs, universitaires, investisseurs, experts en finance et aussi pour la presse.

Ce rapport est « largement utilisé pour étayer les décisions politiques et améliorer l’efficacité opérationnelle des institutions », souligne la BAD.

Après une croissance de 2,1% en 2016, l’économie de l’Afrique s’est rétablie à 3,6% en 2017 et 3,5% en 2018.

L’Afrique de l’Est est en tête avec une croissance du PIB estimée à 5,7% en  2018, suivie de l’Afrique du Nord à 4,9%, de l’Afrique de l’Ouest à 3,3%, de l’Afrique centrale à 2,2% et de l’Afrique australe à 1,2%.

En 2019, 40% des pays africains devraient enregistrer une croissance d’au moins 5%.

Toutefois, il a été relevé des « risques externes » liés, entre autres, à la volatilité des cours des matières premières, au manque de diversification des produits, à la sécurité et à la maîtrise de la dette.

Hyundai

« L’enjeu consiste à atteindre le chemin d’une croissance supérieure qui soit inclusive et favorable à l’emploi » dans un continent où la population en âge de travailler devrait passer de 705 millions de personnes en 2018 à près d’un milliard en 2030, avait souligné la BAD dans son rapport.

Bessa, Résidence la Pinède