Yousfi : « nous avons les industries de base pour réussir l’intégration nationale »

intégration nationale

« Nous avons les industries et les outils de base pour réussir l’intégration nationale », a affirmé hier, à Alger, le ministre de l’Industrie et des Mines, M. Youcef Yousfi, lors de la présentation de la 13ème édition du rapport économique annuel réalisé par le cabinet Oxford Business Group.

M. Yousfi a indiqué que « nos exportations hors hydrocarbures progressent et se diversifient pratiquement et tous les secteurs sont concernés. Aux produits agroalimentaires, viennent s’ajouter les produits industriels », citant les matériaux de construction, le ciment, céramique, le rond à béton et « les produits sidérurgiques, dans les prochaines années, avec l’achèvement d’une douzaine de projets qui sont en cours ».

Le ministre a mentionné, lors de son intervention, deux projets d’une importance capitale pour l’industrie du pays. Il s’agit du projet conjoint avec la Sonatrach dans le secteur industriel pour la fabrication d’engrais de toute nature, » destinés en grande partie à l’exportation ». Le second projet concerne le projet du textile à Relizane, dont « 60% de la production sera destinée à l’exportation », et « de nouvelles unités de production démarreront en 2019 ».

Le secteur du Tourisme, en 2e place après l’industrie

Évoquant les investissements dans le secteur du tourisme en 2018, M. Yousfi a indiqué que le secteur arrive en 2ème position après l’industrie, avec 310 milliards de dinars d’investissement, précisant que le secteur du tourisme va jouer un rôle plus conséquent dans le processus de diversification de notre économie.

M. Yousfi estime que cette situation est due à « la stabilité politique de notre pays » et « grâce aux nombreux atouts dont dispose le pays », citant l’abondance des ressources naturelles, infrastructures de qualité, une population jeune et la disponibilité de l’énergie à travers tout le territoire national à des coûts compétitifs.

« Nous allons continuer à focaliser notre intention sur des réformes nécessaires qui nous permettent d’accélérer le processus de diversification de l’économie », a souligné le ministre. Parmi les objectifs de performance économique recherchée, le ministre a noté la relance de l’investissement, la dynamisation du tissu des PME et la consolidation du potentiel industriel qui, selon lui,  s’inscrivent dans la stratégie du gouvernement.

Évoquant l’industrie automobile, M. Yousfi a indiqué qu’« Il y a un potentiel considérable de création de PME dans le secteur de la sous-traitance et nous espérons créer une centaine d’entreprises de sous-traitance ».

M. Yousfi est revenu sur des projets stratégiques, tels que le projet d’exploitation du Phosphate de 6 milliards de dollars. « Ce projet permettra de produire entre 6 à 12 millions de tonnes de phosphate », a-t-il rappelé.

Projet de Gara Djebilet, bientôt une unité pilote 

S’agissant du projet de Gara Djbilet, M. Yousfi a indiqué que « nous espérons arriver au cours de cette année à réaliser une unité pilote pour l’exploitation de ce gisement de fer qui contient un minimum de 2 milliards de tonnes de fer. Les mines de fer que nous avons à l’Est du pays ne suffiront pas », c’est pourquoi il est nécessaire d’exploiter le gisement de Gara Djbilet.

MDI Alger

Le ministre estime que le rapport permettra de fournir aux investisseurs des éléments d’appréciation de l’état de l’économie nationale et des opportunités à saisir pour participer à l’émergence  d’une économie diversifiée.

Bessa, Résidence la Pinède