HomeActualitéLe dinar baisse encore à la veille du Nouvel An

Le dinar baisse encore à la veille du Nouvel An

A la veille des fêtes du Nouvel An, les Algériens souhaitant se rendre à l’étranger se ruent sur les agences bancaires pour demander l’allocation touristique qui a glissé en quelques mois de 115 euros à 100 euros, alors que plusieurs banques font face à une grave pénurie de devises.

Par ailleurs, le taux de change de l’euro était, il y a une semaine, au niveau du marché parallèle à la place Port Saïd dans la capitale, de 212 dinars à l’achat et à 213 dinars à la vente, alors que la monnaie unique connaît une forte demande de la part des personnes souhaitant passer la fin de l’année à l’étranger.

Les acteurs du marché ont attribué cette hausse à la demande croissante pour l’euro, sachant que cette hausse avait non seulement touché l’euro, mais également 7 autres devises au début du mois de décembre.

La valeur de l’euro, du dollar, du dinar tunisien et de la lire turque a doublé sur le marché parallèle, en raison d’une demande accrue à l’approche des fêtes de Nouvel An, et les Algériens se rendent dans les pays qui utilisent ces monnaies pour passer les fêtes du Nouvel An 2019, tandis que les acteurs s’attendent à ce que cette demande se poursuive jusqu’à la fin janvier.

En effet, la valeur du dollar américain est de 187 dinars à la vente et de 185 dinars à l’achat, alors que la livre sterling s’échange à 235 dinars à la vente et 234 dinars à l’achat, et le dollar canadien s’échange à la vente et 137 et à 136 à l’achat. Le dinar tunisien, il a atteint 66 dinars à l’achat et 67 dinars à la vente, alors que la lire turque à 36 dinars à l’achat et 38 dinars à la vente.

Pour rappel, la monnaie européenne, l’euro, a reculé en août dernier face au dinar sur le marché parallèle, alors qu’on est en saison estivale, période pendant laquelle la demande sur l’euro bat son plein, stimulée en particuliers par les départs en vacances à l’étranger, mais aussi par les pèlerins. L’euro avait enregistré une baisse de 2%  sur le marché noir de la devise à Alger.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine