Transport des marchandises : le coût de la logistique baissera de moitié

Logistique africaine : Des recommandations pour révolutionner le secteur

Le coût de la logistique de transport des marchandises en Algérie devrait connaître une forte baisse d’ici à 2025 dans le but de réduire le coût final des produits, a indiqué samedi à Alger le ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane.

Le coût de la logistique de transport des marchandises devrait représenter 15% du prix d’un produit d’ici à 2025 contre 35% actuellement, a avancé le ministre lors du Symposium international sur la trans-logistique le transit et l’entreposage des marchandises (SITTEM).

A ce propos, il a fait valoir que l’ambition du pays est l’intégration des services logistiques dans l’économie nationale pour parvenir à la réduction des coûts de transport de marchandises et, ainsi, hisser le niveau concurrentiel des opérateurs économiques.

Dans ce sens, il a rappelé l’existence d’un plan d’orientation dédié aux bases logistiques, fixant de manière précise le type et le lieu de disposition des bases logistiques et prenant en compte le type d’activités économiques et de services sur l’ensemble du territoire national.

Dans le cadre de ce plan, des « directives strictes » ont été données pour intégrer l’activité logistique dans la planification des projets de développement afin de les relier au réseau ferré, aux autoroutes, à l’autoroute Est-Ouest, aux ports et aux aéroports, a-t-il expliqué.

L’objectif est de faciliter le transport de marchandise à travers la réduction des délais et donc du coût du transport, ce qui se répercutera sur le coût final des marchandises commercialisées.

Dans ce cadre, le ministre a affirmé que le port Centre d’El Hamdania (Cherchell), dont la livraison est prévue pour mars 2019, sera soutenu à travers l’intégration à cette structure portuaire d’une base logistique et de trois zones industrielles de grande superficie lesquelles seront reliées directement au réseau ferré, à l’autoroute Est-Ouest et à la Route nationale 1 (RN 1).

Selon M. Zaalane, plusieurs bases logistiques seront également réalisées sur l’autoroute Est-Ouest en fonction des besoins des opérateurs économiques.

Par ailleurs, il a réaffirmé l’importance du Groupe public de transport de marchandises et logistique (Logitrans) dans le cadre des objectifs de développement de la logistique en Algérie.

Il a alors précisé que le plan de développement de Logitrans sera soutenu à travers la réalisation de plusieurs bases logistiques au nord du pays, notamment dans les wilayas d’Alger, Sétif, Bordj Bou Arreridj et Oran.

Une autre base sera également installée à Tamanrasset pour faciliter les échanges commerciaux avec les pays du Sahel. De plus, une base logistique est prévue à Tindouf pour hisser la place commerciale de l’Algérie en Mauritanie, au Sénégal et dans le reste de l’Afrique.

MDI School