L’Algérie achète 40 000 tonnes de blé argentin

Aliments du Bétail

L’Office National des Aliments du Bétail (ONAB) a acheté une cargaison de blé de 40 000 tonnes, à 204,37 dollars / tonne, après un appel d’offre, auprès du négociant international Glencore, a rapporté hier l’agence AgriCensus, basée à Londres et spécialisée dans les marchés agricoles mondiaux.

L’appel d’offres a été clôturé mercredi et visait un total de 80 000 tonnes de blé, réparti sur deux cargaisons, qui seront expédiées au cours du mois de décembre. C’est le deuxième appel d’offres de l’ONAB ces derniers jours et le deuxième consécutif qui semble n’avoir été que partiellement réalisé, selon AgriCensus.

L’ONAB a soumissionné pour un volume allant jusqu’à 120 000 tonnes de blé réparti sur trois cargaisons de 40 000 tonnes le 28 novembre, pour livraison en décembre, mais n’a obtenu qu’une cargaison à un prix compris entre 196 et 198 dollars la tonne, avec peu de détails sur le vendeur de la précédente cargaison.

L’ONAB a également soumissionné pour une cargaison de farine de soja, toujours en provenance d’Argentine, pour livraison en janvier prochain. Le calendrier agressif associé à l’appel d’offres, à un moment où l’Argentine approche de la fin de sa saison d’exportation, aura probablement rendu le volume plus difficile à obtenir, selon les sources du marché. Le manque de temps et l’absence d’une offre abondante rendent difficile l’obtention d’un volume concurrentiel, précise l’Agence.

L’Algérie avait exprimé en septembre dernier sa volonté de diversifier ses sources d’approvisionnement en céréales, afin de réduire sa dépendance de l’origine France. En effet, l’Algérie avait montré son intérêt pour le blé russe, ce qui a été confirmé par le directeur central au sein du ministère de l’Agriculture, M. Kamel Fernah, en confirmant en octobre dernier l’existence de négociations avec la Russie concernant l’importation de blé tendre russe.

Kia Sportage

« Une délégation composée de représentants du ministère de l’Agriculture et de l’Office algérien interprofessionnel des céréales et des experts agronomes s’est déplacée au début du mois en cours en Russie pour amener des échantillons de blé russe », avait-il déclaré au journal en ligne, basé à Londres, Al-Arabi Al-Jadid.

Bessa, Résidence la Pinède