Importation du blé russe : le ministère de l’Agriculture s’explique

achat de 360 000 tonnes de blé tendre

Un directeur central au sein du ministère de l’Agriculture, M. Kamel Fernah, confirme l’existence de négociations avec la Russie concernant l’importation de blé tendre russe.

Dans une déclaration faite hier au journal en ligne, basé à Londres, Al-Arabi Al-Jadid, M. Fernah a affirmé qu’ « une délégation composée de représentants du ministère de l’Agriculture et de l’Office algérien interprofessionnel des céréales et des experts agronomes s’est déplacée au début du mois en cours en Russie pour amener des échantillons de blé russe, en vue d’en analyser les taux d’ivraie, de poussière et de résistance à l’humidité».

il a ajouté que « la délégation algérienne ne se contentera pas d’étudier la qualité du blé, mais prendra aussi en considération les conditions de stockage, de chargement et de transport, qui sont des facteurs déterminants pour apprécier le rapport qualité/prix».

Il s’est exprimé sur le choix de la Russie, en affirmant que « l’Algérie a le droit de chercher un marché plus compétitif, parce que lier nos besoins dans tout produit à un seul et unique fournisseur finira par nous rendre prisonnier de ce même fournisseur».

L’intérêt de l’Algérie pour le blé russe a suscité un vent de panique chez son partenaire historique, la France, qui prévoit de dépêcher une délégation début de l’année prochaine à Alger. Les exportateurs français de blé craignent pour  leur statut de premier fournisseur de l’Algérie.

A ce propos, le secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, Jean-Baptiste Lemoyne, a demandé à l’agence Business France, qui assure la promotion des groupes français sur les marchés mondiaux, de préparer une visite d’exportateurs français en Algérie au premier trimestre de l’année prochaine, a révélé l’agence Reuters.

MDI Alger

Pour rappel, l’Algérie a importé de l’Union Européenne 3,2 millions de tonnes de blé tendre durant la campagne 2017/2018, selon le dernier bilan de France Agrimer. Près de 98% de cette quantité est importée de France. Durant la campagne 2016-2017, la quantité importée de l’UE était de 3,5 millions de tonnes selon la même source.

Bessa, Résidence la Pinède