Canada: arrestation d’une haute responsable du géant chinois Huawei

Meng Wanzhou

La directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou, a été arrêtée au Canada et fait maintenant face à une demande d’extradition des Etats-Unis, a annoncé mercredi le ministère canadien de la Justice.

« Meng Wanzhou a été arrêtée le 1er décembre à Vancouver. Les Etats-Unis réclament son extradition et une audition pour sa remise en liberté conditionnelle doit avoir lieu vendredi », a indiqué un porte-parole du ministère canadien de la Justice à l’AFP, confirmant ainsi des informations de presse selon lesquelles Washington soupçonnerait Meng Wanzhou de violation des sanctions américaines contre l’Iran

La Chine a protesté avec force contre l’arrestation au Canada mercredi de Meng Wanzhou, la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, réclamant la libération de cette citoyenne chinoise « n’ayant violé aucune loi », selon un communiqué de l’ambassade chinoise au Canada.

Les Chinois ont annoncé avoir réclamé au Canada « de corriger immédiatement cette faute et de restaurer la liberté » de Mme Meng Wanzhou, qui fait face à une demande d’extradition aux Etats-Unis alors que, selon des informations de presse, Washington la soupçonne d’avoir violé les sanctions américaines contre l’Iran.

Le géant des télécoms chinois Huawei a déclaré n’avoir aucune connaissance de méfaits présumés de la part de sa directrice financière Meng Wanzhou arrêtée au Canada, dont les États-Unis demandent l’extradition. « La compagnie a reçu très peu d’informations en ce qui concerne les accusations et n’est pas au courant d’un quelconque méfait de la part de Mme Meng », a-t-elle indiqué dans un communiqué, ajoutant se plier à toutes les lois en vigueur dans les pays où elle opère.

Kia Sportage

Afp

Bessa, Résidence la Pinède