Réalisation de centrales électriques solaires : l’ouverture publique des plis des offres techniques, aura lieu le 19 février 2019.

PPP solaires

La commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG) lance un appel d’offres qui consiste à réaliser un projet de plusieurs centrales électriques solaires photovoltaïques dont la capacité totale est de 150 MWc. Ce projet, réparti sur les régions du Sud Est du pays, est constitué de plusieurs centrales solaires photovoltaïques de puissance unitaire de 10 MWc, avec des quantités d’énergie annuelles produites d’environ 20 GWh par centrale. Il est prévu que le projet soit réalisé sous la forme Build – Own – Operate « BOO » soit « Construire, Posséder et Exploiter ».

Cet appel d’offre entre dans le cadre de la politique énergétique nationale de développement des énergies renouvelables et en application du Décret Exécutif n°17-98 du 29 Joumada El Oula 1438 correspondant au 26 Février 2017 et son complément n° 17-204 du 27 Ramadhan 1438 correspondant au 22 Juin 2017, définissant la procédure d’appel d’offres pour la production des énergies renouvelables ou de cogénération et leur intégration dans le système national d’approvisionnement en énergie électrique, la Commission de Régulation de l’Electricité et du Gaz « CREG » lance un appel d’offres national par voie de mise aux enchères (l’Appel d’Offres) pour la réalisation d’installations de production d’énergies renouvelables.

Selon la CREG, le soumissionnaire qui sera retenu devra assurer  le développement, la mobilisation des ressources financières, la réalisation, l’exploitation et la maintenance de la centrale ou des centrales photovoltaïques qui lui seront attribuées, la mobilisation des ressources financières et la réalisation des installations d’évacuation et de raccordement de ces centrales au Réseau Electrique et la commercialisation des quantités annuelles d’énergie produites, à travers un contrat de vente et d’achat d’électricité, qui sera conclu pour une durée d’exploitation de vingt (20) ans, pour chacune des centrales, entre le producteur et l’acheteur désigné à cet effet.

Pour les garanties bancaires, la commission précise que, sont émises, pour chaque centrale, par une banque légalement domiciliée en Algérie la Garantie de Soumission dont le montant de la garantie de soumission est fixé à dix-huit millions de Dinars Algériens (18.000.000 DA). Cette garantie remise par le soumissionnaire dans son offre, est libérable contre remise par le soumissionnaire retenu de la garantie d’investissement ou garantie de bonne fin. Les originaux des garanties bancaires de soumission, doivent être insérés dans le dossier de soumission de l’appel d’offres. Il y a aussi la Garantie d’Investissement (ou Garantie de Bonne Fin) dont le montant de la garantie d’investissement ou garantie de bonne fin liée au contrat de vente et d’achat est fixé à dix pour cent (10%) du montant du total des dépenses d’investissement. Cette garantie est remise par le soumissionnaire retenu pour chaque centrale à la clôture financière. Sa libération est liée, en partie, à la mise en service de la centrale et en partie, à la date d’expiration du contrat de vente et d’achat d’électricité.

Quant à l’ouverture publique des plis des offres techniques, elle aura lieu le 19 février 2019.

MDI School