HomeBanques-FinancesFaible utilisation des Fonds d'investissement et des deux Fonds du Sud et...

Faible utilisation des Fonds d’investissement et des deux Fonds du Sud et des Hauts plateaux

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya a révélé, mercredi lors de la réunion Gouvernement-walis, la faible utilisation des Fonds d’investissement et des deux Fonds du Sud et des Hauts plateaux, annonçant la prise de mesures pour intensifier et améliorer l’utilisation de leurs ressources.

L’utilisation des 48 fonds d’investissement institués en vertu de la Loi de finances complémentaire 2009 et doté chacun d’un (01) milliards de DA reste « faible », a indiqué M. Raouya soulignant l’existence d’une grande marge pour améliorer leur performance.

Seuls 4,9 milliards de DA de ces fonds ont été utilisés, jusqu’à septembre 2018, pour financer 80 projets productifs dans 29 wilayas à travers le pays, sachant que ces fonds, réunis, représentaient une capacité de financement de 48 milliards de DA à leur création.

M.Raouya a fait le même constat concernant l’utilisation des ressources du Fonds de développement du Sud et le Fonds de développement des Hauts plateaux, financés respectivement à hauteur de 2% et 3 % par la fiscalité pétrolière.  « L’utilisation de ces deux  fonds reste limitée et ne permet pas leur optimisation pour le développement des régions concernées », a-t-il indiqué.

Le ministre a rappelé que jusqu’au mois de septembre 2018, les ressources du Fonds du développement du Sud s’élevaient à 118 milliards de Dinars et du Fonds du développement des Hauts plateaux à 205 milliards de Dinars.

Depuis le début de l’année en cours, le Fonds spécial du développement du Sud a été utilisé dans plusieurs opérations pour l’amélioration du niveau de vie des populations de ces régions, notamment l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable dans les wilaya de Biskra et Ouargla pour un montant de 1,6 milliard de Dinars, le renforcement de l’approvisionnement en électricité dans le Sud pour 9,6 milliards de Dinars et de soutien au profit des populations des wilayas d’Adrar, Tamanrasset, Illizi et Bechar pour 1,3 milliards de Dinars.

Le Fonds du développement des Hauts plateaux a, quant à lui, financé depuis de début de l’année l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable dans 15 wilaya à hauteur de 11,9 milliards de Dinars.

Les Wilaya du Sud et des Hauts plateaux ont bénéficié en outre de ressources supplémentaires au profit des populations rurales s’élevant à 15 milliards de Dinars sur la Caisse national du logement, a fait savoir M. Raouia.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine