La SNTF se dote d’un nouveau centre des systèmes de signalisations et des télécommunications ferroviaires

télécommunications ferroviaires

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, a inauguré mardi à Alger un nouveau centre de test des systèmes de signalisation et des télécommunications ferroviaires de dernière génération, a rapporté l’agence officielle.

Muni de technologies de pointe, le centre vise à développer la signalisation, la sécurité et la fluidité du trafic ferroviaire en Algérie. Ainsi, le centre permettra d’effectuer des vérifications sur les études d’exécution réalisées par les ingénieurs d’études en utilisant des outils de logiciel spécifiques afin de porter des corrections éventuelles sur les différents équipements.

Il permettra également d’effectuer des tests visant à améliorer l’expérience des clients quant à l’utilisation de ce moyen de transport.

Dans le cadre de la maintenance des lignes en service, ce centre permettra également de procéder aux recherches et analyses de défauts pour résoudre les problèmes éventuels.

Fruit d’une joint-venture algéro-allemande créée en 2014, entre la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) et Siemens, l’entreprise de gestion du trafic ferroviaire Estel Rail Automation (R.A.) exploitante du centre, bénéficie d’un processus de transfert de technologies depuis 2014, a indiqué le P-dg de la SNTF, Yacine Bendjaballah.

Ce processus a consisté à former des ingénieurs algériens en Allemagne, ceci jumelé à un encadrement d‘experts de la société allemande des cadres et techniciens d’Estel R.A.

Ainsi, 51 ingénieurs et techniciens ont bénéficié de formations en Allemagne pendant 18 mois dans le domaine de la signalisation ferroviaire et des études d’ingénierie et de fiabilité des systèmes.

De plus, 58 cadres d’Estel-RA ont également été formés en Allemagne dans différents volets de la gestion de projet dans le secteur.

« Avec ce centre de tests, c’est une partie du transfert de savoir-faire qui se matérialise », a indiqué M. Bendjaballah à la presse en marge de l’inauguration.

Le même responsable a ainsi expliqué que ce centre permet d’économiser le coût de la formation des cadres et celui du contrôle des process et matériels en Allemagne.

Selon lui, cette évolution permettra pour Estel R.A. de gagner en autonomie et en compétitivité « pour devenir d’ici quelques années un centre de compétences de dimension mondiales ».

M.Bendjaballah a également indiqué que la joint-venture, qui emploie 320 personnes, pourrait à terme devenir la première filiale de la SNTF pouvant générer des devises pour l’Algérie à travers ses services d’ingénierie ferroviaires qu’elle pourra exporter à l’étranger.

Pour sa part, M. Zaalane a souligné, lors d’un point de presse à l’occasion de cette inauguration, la nécessité de ce type de technologie de pointe pour « Un pays de la taille de l’Algérie qui a engagé d’importants investissements dans le secteur ferroviaire ».

Kia Sportage

Il a ainsi indiqué que ce centre doit contribuer à atteindre l’objectif de transporter de 17 millions de tonnes de marchandises et 60 millions de voyageurs/an à horizon 2021.