Exploitation du gaz de schiste : Sonatrach signe un accord avec BP et Equinor

exploitation du gaz de schiste

La compagnie nationale des hydrocarbure, Sonatrach a signé, un Accord important avec ses partenaires, BP et Equinor concernant l’exploitation du gaz de schiste.

L’accord a été signé cet après-midi, à Alger en marge des travaux du Sommet Algeria Future Energy, entre SONATRACH, BP et EQUINOR pour l’exploration et le développement des ressources dans les bassins du Sud-Ouest Algérien, dans la zone d’intérêt de Tadmat. Cet Accord vient concrétiser la volonté des parties à explorer et développer les ressources en gaz associées que recèle la zone d’intérêt sur la base des résultats de l’étude réalisée en 2013 par Sonatrach et BP.

Le programme de travaux de recherche proposé par BP et EQUINOR a été jugé prometteur par SONATRACH. Il prévoit une nouvelle acquisition sismique 3D et le forage de plusieurs puits d’exploration et d’appréciation. A moyen terme, le développement de ce projet permettra de suppléer la production en gaz des gisements actuels et prolonger la durée d’exploitation des installations de surface.

A cette occasion, la Sonatrach et Air Products ont procédé aussi à la signature de 2 contrats d’investissement d’une valeur total de 100 millions de dollars.  Ces deux projets seront réalisés par HELIOS, l’entreprise en partenariat mixte entre la SONATRACH et AIR PRODUCTS, leader mondial dans les gaz industriels, et porteront sur la connexion de l’unité de production de l’hélium aux complexes de GNL1Z et GNL3Z a Arzew et sur la réalisation de deux unités de séparation d’air pour la production de l’azote, de l’oxygène et de l’argon a Haoud Berkaoui et a Arzew.

L’ensemble de cette production en Azote, Oxygène et Argon sera mise à disposition de COGIZ, filiale à 100% de la SONATRACH pour sa commercialisation et distribution sur le marché algérien ou maghrébin. Ces projets permettront en premier lieu de renforcer la position de l’Algérie comme un producteur de référence à un niveau international de l’hélium, en deuxième lieu d’offrir sur le marché algérien de l’azote à des prix compétitifs et réduire les importations de l’argon et en troisième lieu de créer des nouveaux postes de travail dans le sud comme dans le nord.

MDI School