Accès aux soins gratuits : Le ministre du travail revient sur sa déclaration

gratuité des soins
Mourad Zemali, Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale

Après avoir créé hier (dimanche) une polémique par sa déclaration sur l’accès aux soins  gratuits pour les non-détenteurs de la carte Chiffa, le ministre du travail Mourad Zemali est revenu, ce lundi 17 septembre 2018, sur ses propos, en apportant des explications.

Ainsi, pour recadrer ses propos tenus la veille, le ministre du travail a indiqué aujourd’hui que «la gratuité des soins est garantie par la constitution», et que c’est «un principe incontournable» et qu’en «aucun cas ce point a été abordé ou remis en cause», a rapporté le site Alg24.

Pour rappel, Mourad Zemali, avait déclaré à la presse que « les non-détenteurs de la carte Chiffa n’auront plus accès aux hôpitaux publics», en imputant aux 15 millions de citoyens ne bénéficiant pas de la carte Chiffa «la cause du déséquilibre dans les cotisations et ils font perdre de l’argent à l’État».

Cette déclaration du ministre du travail a suscité durant la même journée la réaction du ministre de la santé Mokhtar Hasbellaoui qui avait rappelé dont les propos ont été rapportés par Ennahar que «la loi nouvelle loi sanitaire réaffirme la gratuité des soins», au niveau de l’ensemble des structures de santé et sans conditions, et ce, au niveau du territoire national. Plus encore, Hasbellaoui a indiqué que «la carte Chiffa n’est pas obligatoire».

Le ministre de la santé a assuré selon la même source, que, la nouvelle loi intervient pour «assurer les moyens humains et matériels» et les distribuer équitablement dans toutes les régions du pays, selon les besoins sanitaires des citoyens.

Bessa, Résidence la Pinède